Archives par mot-clé : Place de la Cité

Place de la cité : sous les pavés, la transition écologique et l’argent public

Question écrite – Conseil municipal du 30 août 2019

            Suite au débat en conseil municipal de juin 2019 sur le projet d’aménagement de la place de la cité nous souhaitons vous poser les questions suivantes :

Quel est le coût prévu pour l’arrachage et de l’évacuation des tilleuls ?

Quel est le coût d’un sophora qui va être planté Place de la Cité ?

Quel est le coût des soins et notamment de l’arrosage des nouvelles plantations au cours des prochaines années ?

            Suite à l’installation Place de la Cité de panneaux explicatifs donnant la parole aux architectes sur l’arrachage des tilleuls et l’installation de futures plantations, nous nous permettons de rappeler que la municipalité est le donneur d’ordre de ces travaux et non les architectes. Pourquoi ne pas assumer vos décisions concernant l’ arrachage des tilleuls ?

            Sur ces panneaux, il est annoncé que, habituellement, dès début août, les feuilles des tilleuls jaunissent car les arbres souffriraient. Au 13 août 2019, malgré deux séries de canicule, les tilleuls ne présentaient aucune feuille jaunissante.

            Par ailleurs, dans l’avenir, quelles possibilités et conditions d’utilisation de la place, les forains et commerçants auront -ils  pour leur faciliter le plus possible leur travail?


Ce que j’ai retenu de la réponse de Monsieur le Maire

Lors du Conseil municipal de juin, un large débat de 45 minutes a eu lieu donc on ne va pas revenir sur ce sujet.

Le cabinet d’aménageur choisi est le meilleur de France.

Il y aura davantage d’ombre qu’avant.

Vous n’êtes pas venue à la commission des marchés où vous auriez eu les chiffres que vous demandez, vous n’aviez qu’à y venir. Je ne suis pas aux commissions de marché public, je ne connais pas les chiffres que vous demandez. Point final !

Je rappellerai juste ici que la question écrite a pour but que l’ensemble de la population ait de façon officielle et publique, de la part du premier magistrat de la ville, des informations précises. Ce ne sera, encore une fois, pas le cas .

Claudine Bonhomme

Share Button

Place de la Cité – Projet de requalification

Conseil municipal du 14 mai 20218

À propos de la délibération prévoyant le réaménagement de la Place de la Cité et autres places et rues adjacentes, je voudrais juste rappeler que ce n’est pas Monsieur le Maire, mais l’ensemble du Conseil municipal, qui décide des travaux d’aménagement urbain. C’est pourquoi vous devez présenter en conseil municipal public le projet, le cahier des charges de façon synthétique mais complète et le calendrier prévu pour les travaux. Ainsi vous répondrez aux questions qui persistent à la suite de la réunion publique à la fois chez les habitants et chez les commerçants du centre ville. Ces questions portent notamment sur le projet de circulation et de stationnement sur tout le périmètre de cette partie du centre ville. Je vous donne quelques questions précises : sera-t-il conservé l’accès à la rue de l’Emberge par la rue Aristide Briand et si oui, quel en sera la nature ?
Qu’avez-vous prévu au parking des remparts ? Quelles solutions avez-vous prévues pour palier aux gènes liées aux travaux comme la disparition des places de stationnement ? Enfin quelle coordination avez-vous prévue entre ces solutions et le début des travaux ?

La réponse de Monsieur l’adjoint aux travaux
La concertation sur ce sujet a été exemplaire. Nous avons rencontré tous les habitants, les commerçants sédentaires et non sédentaires, fait des réunions publiques. Chacun a pu s’exprimer, les élus ont pris connaissance des diverses positions et ont pris des décisions à partir de ces constats. Si on présente un projet trop élaboré ce n’est plus un concours et on ne peut rien vous dire avant l’issue du concours.

La réponse de Monsieur le Maire
Ce projet de 3000 mètres carrés, de 1,5millon d’€ d’enveloppe prévisionnelle, signe la fin des voitures dans cette zone d’hyper centre. Les places de stationnement seront regagnées ailleurs.
Le cahier des charges est réduit pour laisser libre initiative aux urbanistes architectes qui vont concourir pour ce projet. Néanmoins, il y est spécifié que la circulation des voitures rue Aristide Briand / rue de l’Embergue doit être impérativement conservée.
On n’était pas obligé de faire un concours.
Les fouilles avaient pour but de faire un diagnostic de terrain : qu’y a-t-il sous le revêtement ? Maintenant les architectes savent qu’ils ne peuvent pas aller en profondeur par exemple pour planter un mât.
Au prochain Conseil municipal il sera apporté de nouvelles initiatives …

Claudine Bonhomme

Share Button