Archives par mot-clé : FAF

Il n’y a pas que la F.A.F. (French – American – Foundation) !

Pour répondre à un certain nombre de questionnements suite à l’article « A l’ombre de TAFTA… » il y a bien d’autres réseaux d’influence.

A noter que pour les Young leaders cités dans l’article précédent le trombinoscope 2014 ne fait plus apparaître : Hollande , Najat Belkacem et Pellerin ; que le nouveau secrétaire d’Etat au commerce extérieur, Felk , donc directement impliqué dans TAFTA , est un Young Leaders promotion 2013 !

L’un des dénominateurs communs de ces réseaux d’influence est de rassembler toutes les tendances politiques et un autre est le fait que s’y côtoient : les milieux d’affaires, les politiques, patrons de presse et journalistes (d’où l’omerta surtout dans la presse nationale) politologues … il y a aussi le mode de recrutement quasi identique : repérage, cooptation, parrainage, lettre de motivation, jury … on n’y entre donc pas par hasard et cela présuppose une certaine allégeance à leurs pairs et à leurs idées et on les retrouve dans les gouvernements , les instances décisionnelles économiques… qui impactent la gouvernance des nations. Il y a aussi, pour certains, le secret entourant leurs membres. Ces oligarchies se veulent au-dessus des représentations nationales, affichant nettement leur préférence pour un ordre mondial dans une tendance plutôt néo-libérale.

Difficile de ne pas citer David Rockfeller à l’origine du CFR ( Council on Foreign Relations : think tank fondé en 1921 pour analyser la politique étrangère des Etats Unis et la situation politique mondiale , environ 5000 membres américains) , de la Trilatérale dont le groupe de Bilderberg est une filiale : « Ces dernières années il y a eu tendance vers la démocratie et l’économie de marché dans de nombreuses
parties du monde. Cela réduit le rôle des gouvernements, ce à quoi les hommes d’affaires sont favorables.. .»
Bilderberg ,créé en 1954, est un véritable gouvernement occulte . Le groupe est structuré en 3 cercles : le cercle extérieur qui comprend 80% des participants (environ 140 personnes) , le comité de direction de 35 membres , le comité consultatif de 10 membres (les seuls à connaître intégralement les stratégies et les buts réels de l’organisation), ça ne semble pas plus transparent en interne qu’en externe ! Les américains sont aussi membres du CFR.

Pour sa réunion annuelle à Copenhague en 2014 MACRON et PELLERIN étaient présents puis très bien placés dans le nouveau gouvernement VALLS. VALLS qui , était présent en 2008 et Fabius en 1994 et Sapin en 1992 .Les politiques invités sont ceux qui sont
au pouvoir et ceux qui paraissent appartenir à des générations montantes.Henri de Castries président d’AXA (lui aussi Young Leaders) , ami de Hollande , est le président du directoire.

Ce groupe a une filiale La Trilatérale, créée en 1973, qui a des bureaux à Paris. Son but est de promouvoir et construire une coopération politique et économique, dans une doctrine mondialiste, entre les 3 zones clés du monde, pôles de la Triade : Amérique du Nord , Europe Occidentale et Asie Pacifique. Elle compte 300 à 400 membres ,le groupe européen a 175 sièges dont 18 pour la France. En 1975 elle fit paraître sa « bible » : La crise de la démocratie , qui souligne que « plus un système est démocratique plus il est menacé par des menaces intrinsèques.. »….Des groupes de travail réalisent des études confidentielles corrigées et validées lors de la réunion annuelle pour constituer un rapport publié dans « Triangle Papers ». Ces notes sont de véritables directives pour ses membres , pour aller dans le sens des desideratas des leaders mondiaux. On y trouve l’ami du président De Castrie , Fabius en 1994 ? , E.Guigou de 2008 à 2014,le président pour l’Europe est JC Trichet.Les réunions sont mensuelles.

En franco-français nous avons Le Siècle qui existe depuis 1945 ,il a 15 administrateurs et environ 800 membres qu’on appelle « invités ». Il
organise un dîner- débat mensuel autour des grands thèmes d’actualité. La liste des participants n’a fuité qu’en 2010 à partir des Etats Unis.

Là aussi cooptation et secret sont de mises avec le même genre de participants : des entreprises du CAC 40 ,presque tous les inspecteurs des finances en activité , des journalistes et des patrons de presse et bien sûr des politiques avec autant de PS que d’UMP . Pour le PS gouvernemental : Fabius , Hollande , Moscovici , Valls , Touraine, Filipetti …aussi peu de transparence que pour Bilderberg , et pour les mêmes raisons : la collusion entre le monde des affaires , la presse et les politiques .

Le Cercle de L’industrie créé en 1993 par DSK et Raymond Lévy ( PDG de Renault) .Son objet : « Assurer une veille permanente auprès des
différentes instances que sont : la Commission et le Parlement Européen, le GATT…concevoir et diffuser par des moyens adéquats l’information nécessaire auprès de ces instances, organiser les interventions au plus haut niveau politique ». Là aussi partage équitable politique : un vice-président PS et un vice-président UMP. Pour le PS :1993-1997 DSK , xxxx-2012 Moscovici , 2012-2014 Rousset. DSK et Moscovici ont été ministres de l’Economie ! Environ 30 entreprises adhérentes , presque toutes au CAC 40. En 2013 elles pesaient 875 milliards d’euros et 2,7 millions de salariés. Les échanges se font sous forme de dîner-débat . En 2011 il s’est associé à l’UIMM et au Groupe des fédérations industrielles pour créer un think- tank : La Fabrique de l’Industrie.

Le Club XXI , créé en 2003 , il compte environ 200 membres et se situe un peu à part dans sa finalité il est à la fois : réseau , think tank ,tremplin et lobby mais les modes de « recrutement » identiques : chaque nouvel adhérent doit être parrainé par un membre et adoubé par 2 autres…la cooptation s’impose et il y a une cellule de sélection, il recrute parmi les élites des minorités. Fleur Pellerin en était la présidente jusqu’à son entrée au gouvernement .Rachida Dati, partie en 2005 , voulait en prendre les commandes pour « l’apporter » à Sarkozy .Autre ministre adhérente Rama Yade. La charte de la diversité élaborée n’a été signée ni par l’UMP ni par le PS .Pour Fleur Pellerin : le club n’est pas dans une optique communautariste avec passe-droits et postes réservés mais bien dans une idée républicaine de la diversité. Mais dès l’origine le club a été conçu comme un instrument de pouvoir .Il organise des dîners- débats où on retrouve les mêmes participants que dans les autres réseaux :grands patrons et politiques de gauche comme de droite…

Face à ces réseaux d’influence quel est le rôle et le pouvoir de la démocratie représentative dont un certain nombre de membres en sont partie prenante et même instigateurs et pareille chose dans les gouvernements ???

La démocratie participative se doit d’être une réponse par sa
force d’interpellation et l’implication des citoyens à tous les niveaux des politiques locales , nationales et européennes.

Michel BOUCHET pour le Collectif Citoyen

Share Button