Archives par mot-clé : Combarel

Fin de la réhabilitation de l’EHPAD Saint Cyrice …

Fin de la réhabilitation de l’EHPAD Saint Cyrice, en attente depuis 2008 : un maire, président du CCAS, peu diligent et efficace

EHPAD St Cyrice –  Intervention du Conseil Municipal 9 mars 2018

“Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément” (Art poétique Nicolas Boileau 1674)

Quand on lit la délibération, on devine combien elle n’est pas conçue clairement par l’équipe municipale tant elle est embrouillée. Nous y devinons des divergences, des revirements, des non dits .
En 2010 nous avons réceptionné le nouveau bâtiment de l’EHPAD St Cyrice mais la réhabilitation de l’établissement n’était pas finie. Il restait, et il reste encore, 29 chambres sans douche. Seule solution mise réellement en œuvre : 7 résidents seront transférés à l’EHPAD Combarel … quand il sera opérationnel.
En 2014, cette assemblée a voté, à la demande du CA du CCAS, l’achat du 5 avenue de Tarayre contigüe au terrain de l’EHPAD, seule possibilité pour désenclaver et donner des réelles possibilités de réhabilitation de l’ensemble de l’ établissement même si ce n’est pas idéal.  M le Maire a même proposé oralement au CA du CCAS que la ville le donne pour l’euro symbolique.
En 2016 / 2017, un cabinet d’étude a fait 7 scénari pour cette réhabilitation.
En septembre 2017, le président a décidé que le CA ne travaillerait pas sur ces propositions et qu’il valait mieux quitter les lieux pour faire un EHPAD neuf ailleurs.
Dans ces conditions la délibération qui nous est proposée n’est pas cohérente. En effet, pourquoi le CCAS achèterait le 5 Avenue de Tarayre si l’EHPAD doit aller ailleurs d’ici peu d’autant plus que les bâtiments de l’EHPAD n’appartiennent même pas au CCAS mais à Rodez Habitat ?

A moins que, encore une fois, le maire président du CCAS n’ait communiqué avant de travailler sérieusement son dossier.  Il a communiqué, entre autres, sur la construction d’un nouvel EHPAD et la transformation de l’actuel en logements étudiants alors que les crédits contractés par l’office public en 2008 ne permettent pas de l’affecter à une autre utilisation.
Et puis comment faire un autre EHPAD neuf sans les aides de l’État et des tutelles car on ne peut espérer ces aides puisque le CCAS vient juste d’en bénéficier pour Combarel . Il faudrait aussi obtenir l’accord des tutelles pour un prix de journée maîtrisé alors qu’il n’y aurait pas d’aide à la construction permettant de l’atténuer .
Alors cette délibération cache peut être que le maire, président du CCAS, reviendrait aux scénari de réhabilitation des locaux actuels, que ni le CA du CCAS, ni le conseil de vie sociale n’ont pus travailler en septembre malgré mes demandes.

Dernier élément fondamental, ni le CA du CCAS, ni le conseil de vie sociale de l’établissement n’ont été informés et n’ont débattu de cet achat.
Le CA du CCAS n’a jamais délibéré pour acheter le 5, Rue de Tarayre. Cet achat n’est d’ailleurs pas à l’ordre du jour du CA de mercredi prochain . N’oublions pas non plus qu’il faudrait pour cet achat l’accord des tutelles car il ferait monter le prix de journée des résidents et qu’à ce jour je ne suis même pas sûre que cette autorisation ait été demandée.
Vous ne savez peut être pas que les résidents et familles sont sous le choc de la dernière augmentation conséquente du prix de journée et certainement pas prêts à accepter une nouvelle augmentation surtout pour payer un parking !
En conclusion je demande que cette délibération soit retirée car elle est trop prématurée
Enfin la mairie, propriétaire du 5, avenue de Tarayre a toute possibilité d’y faire un parking provisoire pour compenser les pertes de places liées aux travaux initiés par la mairie. Il serait inconvenant d’augmenter le prix de journée pour un parking.
Réservons cette augmentation pour que plus aucun résident ne vive dans une chambre sans douche et pour la réhabilitation urgente des cuisines, de la lingerie et des zones de vie communes des zones de circulation et de l’accueil.
Depuis 2008, en 10 ans, les élus, nous n’avons pas été capables de considérer comme prioritaire et urgent la réhabilitation de cette maison de retraite et de la mettre en œuvre.

Claudine Bonhomme

En réponse :
La présentation de la délibération par M Combet a rendu plus clair l’objectif de la délibération :
l’équipe municipale renonce à faire un EHPAD St Cyrice neuf dans un autre lieu et prévoit de réhabiliter les bâtiments actuels. Mais cette réhabilitation est prévue selon lui quand l’EHPAD Combarel sera opérationnel et pourra alors accueillir les 7 résidents qui seront transférés de St Cyrice à Combarel (prévu dès le début du projet Combarel pour équilibrer le nombre de résidents sur les 2 EHPAD : 87 et 95)
M le Maire, n’a pas dit tout à fait les mêmes choses. Il a affirmé que les 2 options : faire un EHPAD neuf ou réhabiliter l’actuel restaient à l’ordre du jour et qu’il allait faire faire une autre étude pour la réhabilitation. Ceci pour ne pas gaspiller l’argent public car la réhabilitation qui a été prévue par le cabinet d’étude( 2016 / 2017) prévoit un coût de 5,7 million d’euros.
Il a quand même dit que s’il ne pouvait pas faire un nouvel EHPAD, il ferait faire les travaux de réhabilitation
A la suite de ces 2 interventions, nous pouvons retenir, qu’ à ce jour, c’est plutôt vers la réhabilitation que l’équipe municipale s’oriente. Cependant le temps de faire faire une autre étude de réhabilitation et d’attendre que Combarel soit opérationnel, le début de la réhabilitation ne se fera pas avant fin 2019. Le comble c’est que l’on commencerait la réhabilitation par la construction d’un parking (utile bien sûr au personnel) et non par les urgences de bien être et de confort des résidents alors que la ville propriétaire actuel peut faire le parking provisoire en attendant que le projet de réhabilitation soit définitivement bouclé.
Autre interrogation non résolue : le CCAS gardera-t-il à son nom le 5, Avenue de Tarayre (alors il n’y a pas d’impact sur le prix de journée de l’EHPAD St Cyrice) ou cette acquisition sera-t-elle mise au nom de l’EHPAD, alors il y a augmentation du prix de journée pour intégrer cette nouvelle dépense ?
Mme Campredon a affirmé qu ‘il n’y aurait pas d’augmentation du prix de journée.

Share Button

à propos de Combarel

Dans le cadre de la labellisation éco-quartier *, l’Agglo avait lancé en début d’année un questionnaire de consultation des usagers de Rodez sur le devenir du quartier Combarel et les aménagements qui y semblaient nécessaires.

Michel Bouchet, à l’époque, en avait fait un commentaire.

La restitution des résultats avait lieu mercredi 16 novembre à la salle des Fêtes. Ce n’était pas la foule des grands jours ! Apparemment, 547 personnes ont répondu à la consultation mais bien peu se sont intéressées au résultat.  À part un premier rang bien garni par les élus et leurs affidés, à peine une poignée d’habitants, essentiellement membres du Collectif Citoyen. Cela interroge sur la capacité de l’Agglo à mobiliser autour d’un projet et à diffuser les informations qui nous concernent.

Cela interroge sur le désir des habitants de faire entendre leur voix… ou bien penserait on qu’elle ne sera pas prise en compte ?… Et bien sûr cela autorise certains à dire : “la démocratie participative, ça ne sert à rien” Combarel ne concerne pas seulement les habitants du quartier (leurs logements ne sont pas encore construits !). C’est pour nous tous un lieu de passage ; avec la proximité du jardin et des équipements de loisir, ça doit devenir un lieu de convivialité et de rencontres qui restructure le cœur de ville.

  • Questions pour les défenseurs de la planète
    Comment circulera-t-on dans ce coin ? Quels parkings sont ils prévus ? Quelle place aux circulations douces ? Quels investissements réellement écologiques ?…(nécessaires pour avoir le label !)
  • Questions pour les amoureux du patrimoine
    Quel devenir pour le quadrilatère ? On parle de le laisser au privé… et pourtant on prévoit un aménagement de façade sur les deniers publics ? Que faire de la Chapelle des Pénitents ? Quelles garanties a-t-on demandées ?
  • Questions pour les défenseurs du cadre de vie
    Quelle organisation des espaces jardins ? Avec quel objectif ? Est-il pertinent que le parvis devant la Maison de retraite reste minéral ou nos anciens seront-ils contents de s’asseoir à l’ombre d’un arbre ? Quels équipements de convivialité ? De solidarité ?…

Vous avez encore l’occasion de vous informer et de faire entendre vos avis les mardi 6 et lundi 12 Décembre à 18h à la Salle des fêtes : des ateliers de concertation y sont organisés par l’Agglo. **

Danielle ROGER

*Voir un exemple de Charte ECOQUARTIERS -> ici (Fichier .pdf ).
(Source : http://www.seine-et-marne.gouv.fr/)

** Infos complémentaires sur le site de l’agglo -> ici.
( Adresse mail d’inscription aux ateliers / combarel.grandrodez@gmail.com )

combarel-2

Share Button

Combarel Circus ou comment rater une consultation…

Un projet Eco quartier se décline en 3 phases: Signature de la Charte, Admission à la démarche nationale (après expertises), Obtention du label (après expertises). En 2015 il y a eu 24 admissions à la démarche et 7 labellisations. Entre 2012 et 2015 il y a eu 39 labellisations représentant 55 000 logements.
Le 12 février 2014, l’Agglomération a signé la Charte Eco quartier. Elle se décline en 4 dimensions et 20 engagements. Dans la dimension « Démarches et processus » l’engagement n° 2 est : «Formaliser et mettre en œuvre un processus de pilotage et une gouvernance élargie». Le dossier de labellisation fait état de 2 notions qui seront expertisées : 1 Pilotage du projet, 2 Association de la population et de la société civile/Concertation.
Le questionnaire conçu par la Municipalité rentre dans ce processus et sa page de garde explicite la démarche globale. Par rapport au texte disponible sur le site de l’Agglo, il manque le paragraphe suivant : « Nous sommes dans un processus de concertation. Il ne s’agit donc pas d’une simple information sur le projet….d’une simple consultation…d’un processus de codécision…. La concertation ne traite que du projet d’aménagement de Combarel et des thématiques précitées : aménagement extérieur du quartier, équipements collectifs et partagés, animation du quartier et vivre ensemble ».
En réalité le questionnaire ratisse plus large. Au lieu d’être clairement structuré par les 3 thématiques il se décline en 10 thèmes et 17 questions :
1- Aménagements extérieurs du quartier (pas explicité) avec Q1, Q2,
2- Lieux favorisant les interactivités Q3,
3- Espaces verts Q4,
4- Accessibilité pour tous Q5,
5- Tissu économique Q6,Q7,Q8
6- Services et Programmations des Equipements Publics et Privés Q9, Q10,
7- Numérique Q11,Q12, Q17
8- Vie des Quartiers et Solidarités Q13,Q14,
9- Patrimoine Q15,Q16,
10- Sensibilisation et Evaluation Q17.

Pas évident de les ventiler sur les 3 thématiques. De plus, nous avons de multiples redondances :
-Parking à vélo en Q1,Q2.
– Jardins Partagés en Q3,Q4 Q8,
-Télétravail en Q6,Q9,
-Café associatif en Q3,Q7,Q10,
-Forum internet en Q7,Q11 ,
-Site mobile Agglo bus en Q2,Q11,
-Association de quartier en Q3,Q13,
-Covoiturage en Q2,Q9…
Il y a très certainement une logique cachée.
Prenons les Jardins Partagés (déjà, où les mettre sur le site de Combarel ???) : 3 questions Q3, Q4, Q8 dans 3 thèmes différents 2, 3, 5 sur le même sujet. Ce serait pertinent d’attribuer la même cotation aux 3 questions… à condition d’avoir mémorisé ce que l’on a noté en page 4 et en page 5 quand on arrive à la page 8 ! Il y a un risque certain, étant donné le nombre de redondances, à ne pas attribuer la même cotation à la même question : si c’est le but recherché c’est très, très, fort !

Bonne chance à ceux qui voudront remplir le questionnaire, et à ceux qui auront à l’exploiter…
Quid de la pertinence et de la validité d’une telle démarche ?!

Michel BOUCHET

Pour en savoir plus : sur internet « dossier de labellisation des éco quartiers » 46 pages.

Share Button