Sentinelles de Pierre Pèzerat

Vendredi 27 Octobre 2016, l’association Les AMAPS du Ruthénois diffusait le film Sentinelles dans le cadre de ses soirées débat qu’elle organise chaque année sur différents thèmes : plantes comestibles, alimentation, réchauffement climatique…

Cette année, l’association s’est intéressée à la santé au travail quoi de plus naturel pour une association qui s’occupe de santé dans l’alimentation en proposant des produits biologiques.

Le film est un hommage de Pierre Pèzerat à Henri Pèzerat son père chercheur au CNRS à l’université Jussieu et lanceur d’alerte sur les risques et danger de l’amiante.

Henri Pèzerat a d’abord participé au collectif Jussieu contre l’amiante puis est allé à la rencontre des ouvrières syndicalistes travailleuses de l’amiante de l’usine AMISOL de Clermont Ferrand menacée de fermeture (usine fermée en 1974). Henri Pèzerat nous montre comment ces syndicalistes acharnées (7 ans d’occupation d’usine pour défendre leur emploi) vont passer de la sauvegarde de l’emploi aux préoccupations de leur santé et aux conséquences et dangers du travail avec l’amiante.

Henri Pèzerat les aidera à créer une association de défense des victimes de l’amiante. Ce seront les premiers procès gagnés pour les droits des victimes de l’amiante.

L’industrie et l’agriculture sont deux mondes qui s’ignorent.  A travers la lutte de cet agriculteur patron victime du LASSO produit Monsanto, Henri Pèzerat fera se rencontrer, les victimes de l’amiante (Eternit à Tersac dans le Tarn) et les victimes de Monsanto qui mènent le même combat pour la santé au travail.

Entre industrie et agriculture, les ouvriers de la coopérative agricole Triskalia portent plainte pour empoisonnement.

« On n’a pas le droit de tuer dans la société, il ne faudrait pas que derrière la porte de l’usine on ait le droit » paroles de Josette ouvrière chez Amisol.

La projection s’est suivie d’un débat en présence de Jean-Marie Birbès ancien ouvrier délégué syndical chez Eternit (Tersac).

Film très pognant, soirée très émouvante, débat enrichissant. Le combat est long plein de désespoirs mais avec des perspectives et des victoires.

A l’heure ou l’on cherche à protéger les lanceurs d’alerte, Henri Pèzerat nous montre des perspectives de solidarité entre lanceurs d’alerte et nous montre aussi que tout le monde peut être amené à devenir un lanceur d’alerte. Il fait émerger les problèmes de santé, de principes de précaution et ensuite, l’obtention de réparations. Depuis le début du scandale de l’amiante aucun industriel français n’a été condamné.

Les scandales de l’amiante, de la vache folle, du médiator, des pesticides … (et d’autres à venir) nous poussent à rester humbles et attentifs avant de se lancer dans un modernisme effréné. Ils posent le problème de la responsabilité des élus chargés d’assurer le bien être de la population.

Soyons prudents et ne nous laissons pas bercer par tous ces produits connectés, intelligents communicants qui ne remplaceront jamais le lien social et les rapports humains et qui ne créeront de l’emploi qu’à court terme avant d’en détruire massivement .

Un film à voir et à diffuser !

Alain Misrahi

Bande annonce du film :

Trailer Les Sentinelles from Pierre PEZERAT on Vimeo.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.