« Sans presse libre, il n’y a pas de démocratie. »

Question écrite – Conseil d’agglomération du 08 février 2017

Monsieur Le Président,

Par voie de presse, nous avons appris en ce début d’année qu’un conflit vous opposait, en tant que président de l’agglomération, à la rédaction de France3 Quercy Rouergue.
L’origine de cette polémique a trouvé sa source dans le fait que vous ayez conditionné l’autorisation d’un reportage sur la dernière exposition temporaire du Musée Soulages « Tant de temps » à l’interview d’un élu politique de l’Agglomération.
Pourtant, les équipes de France3 Quercy Rouergue ont expliqué vouloir traiter exclusivement leur reportage sous l’aspect culturel et artistique de l’exposition en s’appuyant sur l’expertise des professionnels reconnus du musée, à savoir la commissaire de l’exposition et le conservateur du musée. Par un communiqué de l’agglomération, vous avez rappelé le devoir de réserve auquel étaient soumis les fonctionnaires, qui seraient, selon vous, à même de « les protéger notamment de devenir un outil de propagande politique ». Mais quelle confiance accordez-vous au personnel du Musée Soulages pour qu’ils ne puissent répondre, sans la présence d’un élu, à une interview relative à leur travail et à leurs compétences ?
Le parti pris des journalistes était d’axer leur tournage sur l’art et la culture et non sur la dimension de la politique culturelle promue par la Communauté d’Agglomération. C’était là une vraie et nouvelle opportunité pour le musée de promouvoir et faire connaître auprès du grand public cette exposition. Finalement, l’une des conséquences de votre décision est de lire dans la presse nationale, en titre, que « la liberté de la presse broie du noir au Musée Soulages » voire que votre intervention est comparée à un réel chantage. On pourrait souhaiter meilleure communication pour notre agglomération.
En 2015, dans notre ville, les citoyens s’étaient massivement mobilisés et rassemblés pour défendre la presse et la liberté d’expression. Il est regrettable aujourd’hui de créer un tel émoi en nuisant, encore une fois, aux droits fondamentaux des journalistes de s’exprimer librement.
En vous exprimant ainsi au titre de la communauté d’agglomération, vous avez engagé l’ensemble des élus de cette assemblée à porter la responsabilité de vos propos et de votre décision. Vous justifiez cette décision, d’imposer à l’équipe de journalistes l’interview d’un élu, en prétendant que ce serait devenue la règle de l’agglomération. Aussi, je vous demande de porter ce sujet à l’ordre du jour du prochain conseil d’agglomération afin que soit portée à notre connaissance cette nouvelle règle et qu’elle soit soumise au débat démocratique.

Vous en remerciant par avance,
Veuillez recevoir, Monsieur le Président mes salutations citoyennes.

Matthieu LEBRUN
Conseiller d’Agglomération
Élu Rodez Citoyen

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.