Rectificatif : l’école Paul Girard est ouverte (4)

Les fausses allégations et les vraies responsabilités du maire

1 – “L’école de Gourgan est mise en difficulté par la baisse de ses effectifs”

Dans ce constat, le maire a une responsabilité : c’est en effet lui qui inscrit et qui peut flécher une école pour l’inscription d’un enfant selon son lieu d’ habitation. Choisissant de donner la liberté aux familles, l’école de Gourgan est ainsi fragilisée. De nombreux enfants du quartier sont en effet scolarisés dans d’autres écoles de la ville.

2 – « Aujourd’hui, les directeurs d’écoles ne veulent pas forcément prendre les moins de 3 ans car l’Éducation nationale ne les comptabilise pas dans les effectifs. Du coup, beaucoup d’enfants se retrouvent dans le privé”.

Tous les écoles de la ville, publiques comme privées, accueillent des 2-3 ans. Selon les effectifs (source EN) à la rentrée de septembre 2015 :  45 élèves de 2-3 ans étaient inscrits dans les écoles publiques et 18 dans les écoles privées.
Ce propos tenu à l’encontre des directeurs des écoles publiques est inadmissible.

Le maire et sa majorité ont également une responsabilité dans la fermeture de la structure ” multi-accueil” du Centre Social de Gourgan qui interviendra fin 2016 compte tenu de la rupture entre la Ville et la CAF. Il est regrettable que cette structure qui accueille les touts-petits ( 3mois -6ans)  quitte ce quartier. Et ce n’est pas une éventuelle classe pour les 2-3 ans qui pourrait pallier à la prochaine disparition de ce service public dans le quartier de Gourgan.

3 – Depuis 1985, Rodez a perdu 776 élèves”, tonne Christian Teyssèdre … “Il y a 400 places libres dans les écoles aujourd’hui et 600 en tout si l’on prend les places vacantes ici et là”.

Depuis 2008, les effectifs sont stables et le maire est déjà responsable de la fermeture, en avril 2010, de l’un de ses plus beaux sites scolaires : l’école François Fabié.
Le maire procède à une comptabilité permanente, mais fort fluctuante, des salles vides passant de 16 à 24 pour revenir à 16. Que signifie pour lui « salle vide » ?
L’école d’aujourd’hui, n’est plus celle d’il y a trente années. Les programmes de l’éducation nationale ont évolué et de nouvelles organisations pédagogiques nécessitent au-delà des salles de classe, des espaces pour les activités artistiques, l’EPS, l’informatique, la bibliothèque, pour le Rased et les divers partenaires intervenants auprès des enfants.… Mais aussi pour les activités péri-scolaires. Alors, certaines salles ne peuvent pas être comptabilisées comme « vides ».
Nous déplorons cette notion de rentabilité au mètre carré. L’école n’est pas une entreprise !
De plus, il est surprenant de constater qu’il en compte 3 à Saint Félix, école nouvellement reconstruite, et 4 à Bourran, avant même que cette école n’ouvre ses portes.
Que penser de la bonne gestion d’un maire qui construirait des salles vides ?

Conclusion

Nous demandons au maire et à sa majorité de présenter les véritables motifs qui présideraient à une nouvelle suppression d’école, d’assumer clairement leur véritable choix politique concernant l’enseignement public du 1er degré dans la Ville.
Peut-on assurer que la qualité de l’enseignement, que le respect des rythmes de l’enfant s’amélioreront en concentrant les élèves dans de grands groupes scolaires ?
Les nombreux motifs invoqués dans la presse ne sont pas crédibles. Ce choix ne semble guidé que par des restrictions budgétaires, des considérations économiques. Le bien être de enfant ne mérite-t-il pas que d’autres critères soient considérés ?

Par ailleurs, dans le respect de la démocratie représentative, comment annoncer la fermeture de l’école Paul Girard avant même que le vote en conseil municipal ait eu lieu ?

Les élus Rodez Citoyen

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.