Ode à ma strate !

 Quelle est belle, déterminée, choyée et irremplaçable tant, que dans son miroir notre édile se sublime. Mais ignorée, tourmentée, manipulée quand son miroir déforme un si noble profil.

En Occitanie dans la state 20 000 à 49 999 habitants (population totale au 1 janvier 2015) il y a 16 communes concernées, 10 en Midi-Pyrénées (en ordre décroissant : Tarbes, Castres, Colomiers, Rodez, Tournefeuille,  Auch, Millau, Muret, Blagnac, Cahors ), 6 en Languedoc-Roussillon (en ordre décroissant : Carcassonne, Sète, Alès, Lunel, Agde, Frontignan). C’est récurrent et hautement puéril de présenter des résultats hors de ce contexte pour se situer en « leader maximo » de la gestion municipale. C’est facile, on prend Rodez en tête de l’échantillon puis on décline derrière les communes les moins bien situées (en + ou en – suivant les indicateurs) avec cette astuce risible Rodez ne peut être que la mieux placée.

Le dernier bulletin municipal est du même acabit que les précédents. A noter l’absence persistante des communes de la Haute Garonne, le fait qu’elles soient, toutes ou en partie mieux placées, signifie que Rodez n’est certainement pour rien dans cette situation ?!. Comme pour l’Agglo, on fait modeste avec seulement 2 indicateurs : la Capacité d’Autofinancement et l’Encours de la dette en euros par habitant.

La Capacité d’Autofinancement (ou Épargne brute ) représente l’excédent résultant du fonctionnement. Elles est calculée par différence entre les produits réels de fonctionnement et les charges réelles de fonctionnement. Elle permet notamment de faire face au remboursement de la dette en capital et de financer tout ou partie de l’investissement. Pour 2015 : 16 communes (évidemment moins bien placées que Rodez ) ont été retenues : 4 sont au-dessus de la strate, 1 en dessous de la strate, 1 dans la strate mais hors Occitanie,  au final il ne reste que 6 communes sur 16 de la strate. Parmi les communes écartées nous avons Blagnac avec 510 euros et Agde 341 euros qui sont mieux placées que Rodez. L’échantillon va de 12 967 à 74 495 habitants.

L’Encours de la dette est constituée des emprunts et dettes à long et moyen terme restants dus au 31 décembre. On retrouve 16 communes mais pas tout à fait les mêmes : 2 communes du premier indicateur disparaissent et 2 nouvelles apparaissent, la commune hors Occitanie est toujours présente. Ce qu’il ne faut pas faire pour rester le « leader maximo » ! Au final nous avons 6 communes hors de la strate. Comme d’habitude les 4 communes de la Haute Garonne sont absentes, sans doute un pur hasard car elles sont toutes mieux placées que Rodez. L’échantillon va de 21 193 à 150 019 habitants.

Le fait que l’on retienne 16 communes, le même nombre que les communes de la strate n’est sans doute pas fortuit, il ajoute encore à la confusion.

Michel BOUCHET

magic

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.