Je n’ai rien dit…

Je suis conscient que le poème utilisé ci-dessous ne s’inscrit absolument pas dans la même échelle de gravité ni dans le même contexte que les décisions actuelles dénoncées. Pourtant je ne résiste pas à l’utiliser. Vous me le pardonnerez.
Donc inspiré du poème écrit à Dachau en 1942 par le pasteur Martin Niemöller (1892-1984) : « Quand ils sont venus chercher les communistes ».

Quand ils ont réduit les horaires de crèche ,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas parent d’un jeune enfant.
Quand ils ont fermé les Centres sociaux,
Je n’ai rien dit,
Les centres sociaux ce n’était pas pour moi.
Quand ils ont fermé l’école François Fabié,
Je n’ai rien dit,
Je n’avais pas d’enfant dans cette école .
Quand ils ont fermé l’école Maternelle Paul Girard,
Je n’ai rien dit,
Il fallait faire des économies.
Puis ils se sont attaqués à l’école F ?…,
C’était trop tard, les services publics disparaissaient
et je n’ai eu que mes yeux pour pleurer.

Alain Misrahi

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.