Égalité femmes-hommes, rien à dire sur la ville de Rodez ?

Cette année, l’adjoint au Maire a présenté les associations œuvrant pour l’égalité femmes-hommes sur l’agglomération ou le département. Puis, il nous a expliqué qu’il n’y avait rien à dire sur la ville de Rodez en tant qu’employeur car, dans la fonction publique, il n’y a pas de souci pour que les femmes accèdent à tous les postes de responsabilité. Enfin, il a annoncé que la municipalité allait signer le 8 Mars 2019 la charte européenne pour l’égalité femmes-hommes.
Contrairement à l’an passé, cette année, j’ai pu m’exprimer sur ce compte rendu (ci-dessous l’intervention prévue l’an passé).

Mon intervention égalité femmes-hommes 2018

S’il n’y avait aucun problème sur l’égalité femmes-hommes dans les fonctions publiques cela se saurait ! Hélas ce n’est pas le cas ! Même s’il est vrai qu’une femme peut y devenir chef de service. Nous aimerions que vous étudiez sur la ville de Rodez, la notion d’égalité des salaires en comparant les salaires dans les différentes filières professionnelles où par exemple la filière sanitaire et sociale est presque exclusivement féminine et la filière technique grandement masculine.
Nous aimerions que vous preniez en compte les proportions féminin-masculin sur la prise des temps partiels et surtout sur les embauches à temps non complet ou encore sur les contrats précaires car nous savons que, généralement, dans la fonction publique territoriale, ce sont les femmes qui occupent les emplois précaires : temps non complet, non fonctionnaires et catégorie C.

Mes commentaires

Déjà l’an passé, la municipalité avait prévu de signer la charte européenne pour l’égalité femmes-hommes dans la vie locale. Ce n’est toujours pas fait !
La municipalité a prévu une action de propagande en signant cette charte le 8 Mars 2019. Dommage, cela aurait pu être fait le 8 mars 2018 !
Quelles actions vont être menées suite à cette signature ?
Nous sommes en attente des données au sein de la collectivité territoriale et des actions qui sont menées pour mettre fin aux inégalités, ainsi que les actions pour prévenir le harcèlement sexuel.

Ci dessous intervention prévue en 2017 et que je n’ai pas pu faire

La loi oblige les collectivités à fournir un rapport sur les actions qu’elles mènent en matière d’égalité femmes-hommes. Pour le coup, vous nous fournissez un rapport bien vague sur vos relations avec les associations œuvrant en ce sens.
Aussi, nous vous demandons de compléter ce rapport en nous fournissant les aides financières et matérielles que la ville apporte aux associations listées ainsi que les actions de collaboration que vous établissez .
Nous nous félicitons que vous vous préoccupiez des familles mono-parentales quand elles ont des enfants en école primaire grâce à l’accueil ( ALSH des Francas) des enfants les mercredis, samedis et vacances scolaires. Mais qu’en est-il avant la scolarisation ? Nous devons là rappeler les manques sur l’amplitude journalière et sur le nombre de jours d’ouverture dans l’année – sans parler du samedi ! – du service municipal de la Petite Enfance. Ces manques s’avèrent totalement discriminatoire envers les familles monoparentales. Vous nous dites que vous allez signer la charte européenne, mais nous aimerions connaître ce que vous allez mettre en place suite à cette signature.
Enfin vous réfléchissez à mettre en place des critères sur l’égalité femmes-hommes dans les entreprises pour les marchés public de la ville ; ce ne sera pas facile !…
Mais surtout faudrait-il que la collectivité qui impose ces critères soit exemplaire en la matière.
Or les données que vous nous fournissez sur la ville en tant qu’employeur sont totalement minimalistes. Normalement, elles devraient être calquées sur les données du Bilan social que vous êtes tenu d’établir tous les deux ans. C’est pourquoi nous vous demandons de compléter de façon substantielle le peu de données que vous présentez.
Nous vous demandons de distinguer les données par filières car les recrutements femme-homme y sont déséquilibrés.
Nous notons que vous avez prévu de prendre en compte les différences de rémunérations entre la filière technique et l’administrative mais vous oubliez de citer la filière sanitaire et sociale très féminine.
Nous vous demandons aussi de distinguer les données par catégories A, B et C.
Vous apportez des données sur le temps partiel. Elles font deviner l’inégalité des salaires qui pousse les femmes à se mettre en temps partiel. Nous demandons surtout à connaître les données sur le temps non complet, source de précarité qui touche principalement les femmes.
Les données sur la formation professionnelle sont aussi à décliner selon les critères dont nous venons de parler pour éliminer l’effet lissant des moyennes.
Enfin qu’avez vous prévu pour la prévention et la sanction du harcèlement sexuel au sein de l’administration communale qui peut être présent dans toute institution et tout système hiérarchique ?

En conclusion nous vous demandons de nous représenter ce rapport quand il sera étoffé.

Claudine Bonhomme

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.