Des propos intolérables

Suite aux propos tenus par le maire de Rodez à notre encontre, nous avons fait parvenir ce courrier à “La depêche du Midi” afin de réagir à ce que nous considérons comme étant injurieux et diffamatoire.

En réponse à notre conférence de presse en tant qu’élus de la liste Rodez Citoyen, au sujet de la défense de l’école Paul Girard, le maire s’est autorisé à tenir les propos suivants : “Un procès stalinien fait par d’apprentis citoyens”, « Je pense que les personnes de «Rodez citoyen» souffrent d’une dérive gauchiste caractérisée et rebaptisée citoyenne…”, « … une déclaration de guerre à l’enseignement privé…», «… un sectarisme sans limite… », « …activistes sectaires en carence de repères dans tous les domaines… », «…mettre le feu à la ville…. ». «…un procès d’intentions, de type stalinien, fondé sur un sectarisme contraire à tout bon sens. » (La Dépêche du Midi du 24 janvier 2016)

Nous sommes indignés par la violence de ces propos, pour certains injurieux et diffamatoires et appuyés sur des contrevérités comme “Mesdames Bonhomme et Combelles et Monsieur Lebrun nous ont dit que s’il y avait quatre cents places de libres dans les écoles de la ville, il n’y avait qu’à supprimer les dotations aux écoles maternelles privées.” Nous n’avons absolument pas tenu cette argumentation.

La virulence de ces propos publics ne saurait nous intimider et nous conduire à renoncer au rôle politique qui nous a été confié. Il est de notre devoir d’inviter au débat politique habitants et élus sur tous les sujets de la vie de notre cité dès lors qu’ils sont d’intérêt général. Élus au suffrage universel et soucieux de faire vivre la démocratie participative, nous sommes légitimes à interroger les choix de gestion de la municipalité et à ouvrir le débat. Nous avons la responsabilité d’aborder avec courage toutes les questions !
Sur le sujet de l’éducation, nous avons exprimé des désaccords sur le fond, mais avec respect et sans jamais porter atteinte aux personnes.

Nous condamnons fermement les propos de Mr Christian Teyssèdre, premier magistrat de la ville, que nous avons reçus comme des outrages et comme étant contraires à l’exercice de la démocratie.

Claudine Bonhomme, Chantal Combelles, Matthieu Lebrun
Conseillers municipaux Rodez Citoyen, Ville de Rodez

Share Button

2 réflexions sur « Des propos intolérables »

  1. L’école de Paul Girard qui “ferme”, une classe de l’école primaire Cardaillac qui ferme !!! les écoles publiques Ruthénoises sont en pertes de vitesse? J’espère que ces fermetures dans le même quartier ne se feront pas au profit de l’école de Bourran!!!!. Pour l’instant çà fait la joie de l’école privée de ce quartier. Il y a des questions à se poser. M. le maire défendra t-il le groupe scolaire Cardaillac ? qu’il veut soit disant fort? …. Les parents d’élèves vont avoir des questions à poser et voudrons des réponses précises et claires.

  2. Malheureusement, cette triste personne se permet d’injurier les gens et porte plainte lorsque des vérités sont dites… que faire, que dire ? se battre et porter haut nos valeurs, nous au moins on en a !!!!

    merci aux élus de CM de Rodez Citoyen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.