Dans l’ombre de TAFTA : les Young Leaders

T.A.F.T.A. : Trans Atlantic Free Trade Agreement

ou plus simplement

A.P.T. : Accord de Partenariat Transatlantique.

Validé ou pas (en 2015 ???) le contenu de cet accord ne sera révélé au public (800 millions de citoyens européens et américains !!!) que 5 ans après sa signature ou son refus , un total déni de démocratie auquel participent les gouvernements et l’union européenne. La commission européenne devait recevoir un mandat de négociation ( 46 articles) devant lui aussi rester secret mais qui heureusement a fuité. Les députés européens PS et UMP ont approuvé ce mandat de négociation, cette collusion explique sans doute que TAFTA soit absent des débats lors des élections européennes !

FAF : French American Fondation. Créée en 1976 à l’initiative du CFR américain (Council on Foreign Relations ) qui élabore la politique étrangère américaine et des français comme Pierre JOUVEN ( Péchiney), Olivier CHEVRILLON ( le Point ), Thierry de Montbrial (IFRI)……Lancement officiel sur proposition de Valéry Giscard d’Estaing le 18 mai 1976. Objectif : « Renforcer la relation franco-américaine considérée comme un élément essentiel du partenariat transatlantique ». De nombreuses rencontres ont lieu pour : « lisser les points de vue afin d’aboutir à un consensus favorable au partenariat transatlantique ». Pour ce faire il fallait intégrer des personnes appartenant à l’élite politique, économique, militaire et journalistique, c’est ainsi qu’en 1981 a été lancé le programme Young Leaders(- de 40 ans) pour sélectionner 10 français et 10 américains, chaque année, susceptibles d’occuper des postes à haute responsabilité dans les domaines précités. On ne devient pas Young Leader par accident. La sélection se fait en 3 phases : pré-sélection des candidats (après repérage) ,
recueil formel de la candidature (biographie détaillée, lettre de recommandation, entretiens de motivation très poussés ), sélection finale par le Comité de Sélection (constitué majoritairement de Young Leaders), environ 1 candidature sur 10 est retenue.

L’objectif est l’objectif initial : former une élite pour renforcer la relation franco-américaine considérée comme un élément essentiel du partenariat transatlantique. Environ 400 Young Leaders
depuis 1981, 200 français et 200 américains. Côté français 4% seulement ne sortent pas de l’ ENA ou n’ont pas Bac+5, les3/4 sont des hommes, ils sont parisiens à 80%. Il y a 2 séminaires, sur 2 ans , de 5 jours , l’un en France l’autre aux USA, 1 fois par mois les French American Breakfast (150 personnes ) et l’incontournable gala annuel (500 personnes en 2013 au Grand Palais) plus tous les contacts au fil des déplacements des uns et des autres (rencontres diplomatiques, forums économiques, événements divers…..).

En 2012, sur le même modèle , ont été créés les Jeunes Espoirs (14 à 17 ans) pour permettre à des jeunes issus de milieux défavorisés mais à haut potentiel de réussite de rencontrer de jeunes américains et des décideurs français et américains…. Les jeunes français (17) sont allés à New York en mai 2012 et les jeunes américains sont venus à Paris début 2013. La FAF aurait un budget de 300 000 euros (dons , cotisations..). Pour les personnes privées ( environ 200 ) c’est à partir de 100 euros pour un Young leader et 2000 euros pour les leaders et pour les personnes morales (environ 50) à partir de 800 euros pour une association et 50 000 euros pour les leaders.

Côté français on trouve de nombreux journalistes dont les propriétaires des journaux sont souvent parmi les bienfaiteurs de la FAF (ainsi la boucle de la désinformation peut fonctionner), des militaires dont un responsable de sous- marin nucléaire d’attaque, des personnalités du monde littéraire, artistique et économique
et aussi des politiques (environ 20 ). Il y en avait 5 dans le gouvernement Sarkozy (Jupé , Bougrab , Pécresse , Morizet , Wauqiez) il y en a 7 dans le gouvernement Hollande (Hollande-en 1996- , Moscovici, Montebourg , Pellerin , Najat Belkacem,Touraine) on peut aussi y ajouter Bruno Le Roux pour le PS , Raoult pour l’UMP et même le souverainiste Dupont Aignan qui a demandé à ne plus figurer sur la liste et d’autres… .

Ceci rend particulièrement savoureuses les prises de position (ou l’absence de prises de position ou des prises de position
à minima ) sur des événements impliquant nos amis américains comme la Syrie , les écoutes de la NSA (dont un des responsables est Young leader), la précipitation pour signer TAFTA…le basculement gouvernemental vers le libéralisme et même le néo-libéralisme , la collusion des votes UMP/PS sur TAFTA ….

Pour l’Aveyron nous avons Yves Censi en 2003. Estelle Pietrzyk première conservatrice du musée Soulages fait partie de la promotion 2013.

Pour en savoir plus sur les Young leaders, sur Google, « Liste des Young leaders depuis 1981 », pour en savoir plus sur les donateurs « Rapport 2013 sur la French American Fondation » (entreprises nationales, grands groupes du CAC 40, personnalités diverses..), à lire sans modération.

Michel BOUCHET pour le Collectif Citoyen

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.