CONSEIL MUNICIPAL 18/11/2016 (5)

Dans le cadre du débat d’orientation budgétaire (suite)

Intervention concernant la démocratie participative
et les services publics

DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE
A la lecture de certaines des orientations budgétaires 2017, nous aurions pu nous réjouir de voir prendre en compte un certain nombre d’équipements de proximité pour les quartiers, que vous présentez sous couvert des instances de la démocratie participative. Seulement la réalité est tout autre. Cette liste n’est qu’une énumération de projets pensés par la municipalité qui, aussi pertinent soient ils, n’ont à aucun moment associé les habitants concernés.
• On peut citer par exemple le projet de city stade de Gourgan, qui si il a été évoqué lors d’une des rencontres du CQ, n’est en aucun cas, l’émanation d’une réflexion collective associant habitants et acteurs du quartier;
• On peut citer également le projet de sécurisation du Bd Paul Ramadier. Là encore, la solution proposée avec le passage souterrain sécurisé et débattue au CQ Faubourg St Eloi, n’est pas celle qui reçoit l’assentiment des habitants.
La démocratie participative ne se résume pas à une simple présentation de projets décidés dans les bureaux de la Mairie, que les CQ auraient à valider ou pas. Non, la démocratie participative est une réelle démarche de projet accompagnée, qui met en mouvement les habitants des quartiers pour ensemble contribuer à l’amélioration et à la co-construction de leur cadre de vie. Cela pose l’exigence de mettre en œuvre les moyens nécessaires et donner le temps nécessaire de l’appropriation des sujets pour que chacun puisse s’exprimer.
Ne pas s’inscrire dans cette démarche, ou pire, laisser croire que l’on va prendre en compte la parole des habitants comme vous le faîtes par exemple pour le sujet de la vidéo protection, que vous laissez penser comme acquis dans les orientations 2017, alors même que les rencontres avec les habitants n’ont pas été réalisées, risque de produire des effets contraires à ceux espérés et amplifiés un désintérêt des citoyens, déjà constaté sur certains CQ, à la gestion du bien commun.

SERVICES PUBLICS
Nous déplorons la poursuite de votre politique d’austérité alors que la situation financière que vous nous présentez, est bonne voire très bonne. Votre obstination à vouloir réduire les frais de fonctionnement, pour dégager de l’autofinancement, s’est traduite notamment par une baisse des effectifs de 12 agents en 2016 et va se poursuivre en 2017 avec 6 départs à la retraite d’agents municipaux, non remplacés. Nous n’avons pas de visibilité sur les services touchés mais il est évident que moins de moyens humains altèrent à priori la qualité des services offerts aux habitants. En cela, vous contribuez à un véritable amoindrissement des politiques publiques.
Cet entêtement, nous le constatons également dans votre volonté obstiné à réduire l’endettement. Dans le contexte actuel, il n’a aucun fondement puisque les financements externes sont disponibles à moindre coût.
Il faut donc “profiter” de ce contexte favorable pour la ville, pour s’engager encore plus dans une politique d’amélioration des services publics culturels, et sociaux tout en maintenant un niveau d’investissement significatif dans les équipements de proximité qui contribuent à améliorer le quotidien des ruthénois.
A ce titre, tour à tour avec mes collègues élus, nous souhaitons soumettre à notre assemblée plusieurs propositions.

NOS PROPOSITIONS

La démocratie participative, complément actuel de la démocratie représentative, dont nous avons votée à l’unanimité la mise en œuvre, mérite en ces périodes de troubles, que nous renforcions sa capacité à agir afin de bonifier nos initiatives municipales et faire en sorte que nos décisions municipales soient en adéquation avec les attentes des ruthénois.
Aussi, sans préjuger de la réunion de bilan d’étape qui se tiendra ce samedi 19, initié par le Conseil des Ainés et Mme Monique Herment Bultel, il nous semble important, après la phase d’installation, de déployer des moyens financiers autour de 4 axes :

La création d’un espace identifié et dédié à la démocratie participative, dans lequel des permanences seraient tenues pour y recevoir des habitants et entendre leurs attentes, leurs suggestions etc
La Formation et le renforcement des équipes qui oeuvrent directement pour la démocratie participative. Accompagner la réflexion de 80 à 100 habitants au sein des 8 CQ pour aboutir à des propositions d’actions en phase avec les habitants des quartiers relève de l’ingénierie participative. C’est un métier complexe, qui ne peut uniquement se réaliser sur la seule bonne volonté et sur le dynamisme de ceux qui en sont chargés.
La formation de tous les élus et du personnel communal sur le sujet de la démocratie participative par des organismes spécialisés et des échanges avec les communes qui ont une expertise et une expérience en la matière. L’appropriation par tous de ce qu’est la démocratie participative est une garantie à terme d’en faire une préoccupation transversale à tous les domaines de la vie municipale et un réel gage de succès de voir se renouveler notre démocratie locale.
La dotation de budget de fonctionnement autonome à chacune des instances de la démocratie participative. Ces moyens financiers affectés aux 8 CQ, au CA et au CJ, qu’il faut distinguer du budget de 1 millions d’euros dédiés aux projets, permettront aux représentants désignés ou/et élus de ces instances d’engager des actions auprès des habitants des quartiers pour qu’ils se saisissent des instances mises à leur disposition et contribuent activement à la transformation de leur lieu de vie. Par cette décision, nous renforcerons le pouvoir d’agir des citoyens au bénéfice du vivre ensemble et du bien commun.
Enfin, nous proposons de mettre en place en 2019 des assises de la Démocratie Participative pour évaluer les effets de nos décisions et fixer un cap pour les prochaines années.

Matthieu Lebrun

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.