Conseil d’Agglomération du 8/02/17 : Budget Primitif

Intervention Matthieu LEBRUN :

Mon intervention sur le budget primitif 2017 se partagera en 2 parties : L’une sur des questions techniques pour une meilleure compréhension du Budget Primitif, l’autre aura un caractère plus globale quant au projet que vous nous présentez ce soir.

1- Les questions techniques

  • Page 4 du document, concernant le point 3 « Modélisation des grands équilibres du budget principal 2017 », vous annoncez -0,8% de frais de fonctionnement alors que page 8, au point 3.2 relatif aux charges de fonctionnement, les charges à caractère générale augmentent de 2,7%, les charges de personnel se stabilisent et les charges de gestion croissent de 4% par rapport à 2016. A la lecture de ces évolutions, votre annonce d’un infléchissement de 0,8% des charges de fonctionnement semble incohérente. Pouvez vous nous indiquer la manière dont vous êtes parvenu à une évolution à la baisse des charges de fonctionnement ?
  • Ma seconde question concerne le budget annexe GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Innondations ». Au point 2 de la page 4, dans le tableau, la ligne GEMAPI présente une dépense de fonctionnement de 370151 euros et d’investissement de 80000 euros. Page 12, au point 4.7 « Budget annexe GEMAPI, un financement par la taxe spéciale est institué pour un montant de 158000 euros. Pouvez vous nous dire par quelles autres ressources est financée la différence entre les 370151 euros de fonctionnement et les 158000 euros de taxe ?

2- Intervention globale sur le budget Primitif 2017

A la simple lecture du rapport de présentation du budget 2017, je pourrais en tant qu’élu, si je ne m’en arrêtais qu’aux chiffres, être relativement satisfait d’une situation budgétaire annoncée plutôt saine voire même par certains aspects, assez confortable. Ma satisfaction n’a été que de très courte durée au regard de la déclinaison que vous faites de ce rapport et des indicateurs que vous mettez, comme chaque année, en exergue : épargne nette, épargne brute, baisse des charges de fonctionnement, remboursement anticipé des emprunts etc.
La gestion budgétaire, telle que vous la concevez semble devenir l’Alpha et l’Oméga, de votre politique. Vous la considérez comme une finalité en soi et non comme un moyen au service d’un réel projet politique de territoire au bénéfice de l’ensemble des Grands Ruthénois. Par moment, j’ai l’impression quand je vous entends, que nous concourons au challenge des collectivités les mieux gérées de France. Est-ce cela votre seule ambition ?
Pour ma part, l’ambition politique que nous devons porter collectivement, est de faire converger nos efforts et notre énergie pour l’intérêt général des Grands Ruthénois. Cet intérêt, il doit se mesurer d’une part, par les projets que nous engageons pour contribuer à l’amélioration de la qualité de vie du quotidien des habitants de notre territoire et d’autre part, par les décisions que nous prenons pour favoriser la réalisation du projet de vie de chacun des Grands Ruthénois sur les communes de notre Agglomération.
A ce titre, pensez vous que le projet de Parc des Expositions va dans ce sens ?
L’agglomération souhaite engager un projet de construction d’une infrastructure, pour laquelle nous n’avons jamais eu d’étude approfondie afin d’évaluer les effets bénéfiques ou non d’un tel projet pour notre territoire. Pourtant, au regard d’autres territoires qui ont fait ce choix, il semble que ce type d’infrastructure ne soit plus si adapté que cela à l’époque d’aujourd’hui.
De plus, autour de ce Parc d’exposition, vous projetez la création d’une nouvelle zone commerciale pour soi disant rééquilibrer l’offre sur notre territoire. Vous argumentez que ne pas le faire serait une faute économique car cela provoquerait « la fuite » des Grands Ruthénois vers d’autres agglomérations que vous qualifiez de concurrentes.
Mais nous sommes nous posés la question des effets de cette nouvelle zone commerciale sur le commerce de proximité de centre ville ou/et de centre bourg ? Commerces, actuellement en souffrance, qui comme chacun le sait, contribuent grandement à l’animation et à la qualité de vie d’un territoire comme le notre.

Autre exemple : vous souhaitez privilégier l’arrivée du Tour de France. Soit, c’est un évènement national populaire apprécié de nombreux grands Ruthénois. Mais alors que notre territoire est prêt à dépenser des centaines de milliers d’euros pour l’accueillir, dans le même temps, nous constatons que vous « rechignez » à augmenter certaines subventions pour des associations du secteur culturel et social qui agissent au quotidien et tout au long de l’année pour les Grands ruthénois.
Ou encore, autre de vos décisions, vous souhaitez restreindre des appels à projet de l’agglomération en matière de prévention, aux seules associations qui agissent pour les quartiers intégrés dans la politique de la ville. La priorité qui leur est donnée, qui n’est pas à remettre en cause, ne peut pas justifier l’abandon de moyens pour les autres quartiers, surtout quand il s’agit de prévention.

Pour financer vos projets d’investissement et donc accroitre votre épargne nette, vous rognez sur toutes les dépenses de fonctionnement.
Vous tirez aussi un trait sur le domaine de Combelles, espace pourtant si apprécié des Grands ruthénois, pour économiser 300 000 euros. Au fait, à ce propos, maintenant que l’agglomération a renoncé à la gestion de cet équipement public, qui va assurer l’entretien de ce domaine de 120 hectares ?
Nous constatons également que la masse salariale n’augmente pas par rapport à 2016 ce qui laisse présager que les effectifs en personnel vont s’infléchir une nouvelle fois et qu’au bout de la chaîne les services aux grands ruthénois s’en retrouveront affectés.

Pour toutes ces raisons, je voterai contre le budget primitif 2017.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.