Archives de catégorie : Vie Municipale

A la rencontre des quartiers de Saint ELOI – RAMADIER

A la rencontre des quartiers dans une démarche de démocratie participative

Notre démarche, nos engagements

Quand l’association « Collectif citoyen du Grand Rodez » s’est créée elle a pris des engagements :

  • Être à l’écoute des habitants pour favoriser leur prise de responsabilité dans les projets qui les concernent en allant à leur rencontre dans leur quartier,
  • Partager avec les habitants et les acteurs du quartier (services, associations, commerçants..) des informations pour s’approprier des connaissances,
  • Permettre aux élus de la liste « Rodez Citoyen » de tenir des positions au Conseil Municipal et à la Communauté d’Agglomération qui prennent en compte le vécu, les analyses et les propositions des habitants ;
  • Permettre au collectif citoyen de mener des actions et prendre des positions publiques si nécessaire pour soutenir et faire avancer des projets portés par les habitants

A la rencontre des habitants, associations et professionnels

La rencontre des habitants : autour de la caravane, des   membres du Collectif réalisent, à partir d’un questionnaire anonyme, des interviews des habitants, qui permettent de recueillir leurs avis et propositions sur la vie du quartier et de la ville.
Nous allons aussi à la rencontre des associations et des professionnels  engagés dans le quartier.

L’ ensemble de ces rencontres permettent au collectif citoyen d’effectuer un regroupement des informations et des propositions par thèmes.

Nous proposons ensuite à la population de chaque quartier une restitution de cette « photographie » pour ouvrir le débat et impulser des initiatives.

Nous restons ensuite à la disposition des groupes, associations, comités de quartier qui expriment le besoin de partager cette connaissance.

A la rencontre du quartier Saint Eloi Ramadier

La rencontre des habitants : Au printemps 2015, autour de la caravane, une dizaine de membres du Collectif ont réalisé des interviews des habitants de St Eloi Ramadier. Nous avons reçu un accueil très positif des 51 personnes rencontrées.

La rencontre des associations et professionnels : l’accueil a été également très positif et instructif auprès des professionnels et des associations engagées sur le quartier.
Les habitants, les acteurs sociaux et économiques nous ont exprimé leur intérêt pour notre démarche d’aller vers eux et de les écouter. Nous avons perçu un grand besoin de reconnaissance.

Le 16 octobre 2015 le collectif citoyen du Grand Rodez a invité la population de Saint Eloi Ramadier à une soirée pour rendre compte de la démarche qu’il a effectué dans le quartier et recueillir leur avis et leurs propositions.

Comment avons-nous perçu le quartier ?

Dans le quartier St Eloi Ramadier tous reconnaissent certaines fragilités liées à la question de l’emploi, à la précarité financière, à la présence de nombreuses familles monoparentales, à la cohabitation de 25 nationalités aux cultures très différentes, à la fréquence des difficultés éducatives et des comportements incivils voire de petite délinquance.

Malgré cela la majorité des habitants disent leur attachement à leur quartier dans lequel ils trouvent une qualité de vie satisfaisante et l’existence de réseaux d’entraide. Pour eux, l’équilibre de la vie du quartier est le résultat de l’engagement conjugué au quotidien, des professionnels, des services publics, des associations et de l’esprit d’initiative d’habitants.

L’association Delta organise une animation pratiquement tous les mois. Les professionnels ont su se coordonner pour être plus efficaces dans une structure innovante, l’AVSQ. Ce sont eux, l’école, le centre social CAF, les services sociaux du Conseil Départemental, les animateurs jeunesse de la ville, la régie de territoire et l’office HLM qui accompagnent individuellement des habitants et des familles et impulsent des actions collectives (parentalité, énergie, incivilités .. .) pour faciliter le vivre ensemble.

Ces actions concertées sont conduites au plus prés des réalités du quartier permettant un travail de médiation au service de la cohésion sociale.

Bien des choses restent à améliorer.
Nous présentons ici les propositions qui ont émané de ce travail de concertation.

Vie sociale

Multiculturalisme- Entraide-Vigilance

Agir ensemble pour le vivre ensemble

Maintien et développement des activités du centre social de Saint Eloi : les animations, notamment celles concernant la parentalité et les activités de socialisation  qui sont fondamentales pour avoir un minimum de cohésion sociale et d’intégration.

Importance de garder les équipements de proximité : le terrain de boules, le terrain de foot, très fréquentés par les jeunes du quartier même par les enfants auprès desquels les ainés se sentent responsables.

Soutien des associations notamment Delta et services pour développer les animations de quartier : fêtes, repas, cinéma en plein air …avec mise à disposition de la salle d’animation gratuitement pour des actions associatives et des particuliers. Delta projette d’ ouvrir une salle informatique.

Pour faciliter la communication de l’information : proposition d’un panneau pour afficher les informations de la ville, un lieu accessible quotidiennement dans le centre social pour lire la presse et un prêt de livres notamment pour les personnes âgées ou isolées.

Face aux fragilités sociales du quartier l’ensemble des professionnels CAF (centre social) Mairie (espace jeunes) Conseil Départemental (services sociaux) Office HLM, École, Régie de territoire ont créé une structure de concertation innovante l’AVSQ (Animation Vie Sociale de Quartier) .Cette organisation doit être soutenue activement pour lui permettre d’améliorer les réponses aux besoins des habitants.

Cadre de vie et habitat

Un quartier agréable et apprécié mais….

Des logements HLM à améliorer

Des incivilités à contenir

Des espaces verts à développer

À Ramadier développer l’entretien des espaces vert, des haies, mettre des arbustes à fleurs.

Aménager l’espace vert au-dessus du centre social et l’esplanade (bancs et tables de pique nique).

Créer un parcours santé.

Développer l’entretien et la rénovation des bâtiments HLM tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Mettre en place des actions de sensibilisation pour faire face aux incivilités.

Augmenter les services de proximité : une permanence régulière de la mairie, une boîte postale supplémentaire.

Déplacements -Circulation

Un quartier bien relié à la ville mais fragilisé par la circulation

Les 3 grandes voies sont un obstacle à l’unité du quartier

Un service de bus très apprécié mais à améliorer

Revoir les plans de circulation car la circulation automobile est   intense et très dangereuse dans le quartier. Des études sont prévues dans le cadre de l’implantation de l’Université d’où la demande des habitants d’avoir connaissance de ces études et pouvoir donner un avis.

Assurer la sécurité des enfants par rapport aux incivilités des automobilistes (contre allée de l’école, respect des passages piétons, empêcher les bus de traverser le quartier à proximité de l’école…)

Instaurer une présence de la Police Municipale pour traverser le boulevard aux heures scolaires comme cela existe pour d’autres écoles de la ville.

Modifier certains horaires de bus notamment pour les collégiens le matin, augmenter la fréquence à certaines heures, en raison de la surcharge, créer une navette directe vers le centre commercial de l’Eldorado

Mettre en place un service de bus pour se rendre dans les parcs de loisirs (Vabre, Layoule).

Enfance

Des réponses contrastées aux besoins des enfants

Manque d’accueil pour les tout petits

   Mobilisation positive pour les enfants d’âge scolaire mais …

   Des espaces de jeux insuffisants

Petite enfance :  Création d’un multi accueil pour les enfants de moins de 6 ans.

Ecole : Un poste supplémentaire d’ATSEM à temps plein pour la maternelle et le CP, demandé régulièrement depuis 3 ans à la mairie.

Du personnel supplémentaire et qualifié à la cantine.

Veiller à la stabilité de ces personnels.

Formation régulière des ATSEM et personnels de cantine.

Grillage des cours à changer

AFEV  (Association de la Fondation Étudiante de la Ville) : soutien financier pour qu’elle puisse répondre à l’ensemble des demandes d’ accompagnement centré sur le développement personnel de l’enfant : sorties culturelles, méthodologie, plaisir de lire…

ALSH (Centre de Loisirs pour les 5 /11 ans): ouverture tous les mercredi après midi, pendant toute la durée des vacances scolaires sur la journée avec des horaires adaptés au travail des parents de 7h30 à 18h30.

Espace de jeux : Agrandir l’espace de jeux existant avec plus de jeux, un revêtement de sol refait, une barrière de sécurité.

Créer à côté un espace de jeux pour les plus grands

Sécuriser l’ensemble du terrain par rapport au boulevard.

Créer un espace de jeux à Ramadier sur le terrain disponible

Créer un équipement sanitaire à proximité des espaces de jeux

Protéger le toit du centre social pour le rendre inaccessible par les enfants

Sécuriser l’ensemble de l’espace autour du Centre Social.

Jeunesse

Des jeunes nombreux, avec des besoins spécifiques

Des actions d’animation et de prévention difficiles à mettre en œuvre 

Soutenir et développer les actions éducatives de prévention et de loisirs en direction des jeunes avec la présence d’éducateurs.

Conduire des animations en allant au devant des jeunes pour faciliter l’insertion et la socialisation et éviter les ruptures des adolescents avec les institutions. Organiser les activités et projets en fonction de l’âge : ados (14/17) et jeunes (18/25)…pour cela besoin d’espaces aménagés de manière à gérer plus correctement la cohabitation entre ces deux tranches d’âges et que le quartier retrouve le calme.

Permettre aux jeunes d’être acteurs des projets les concernant :

  • par le soutien et l’accompagnement à l’association en cours de création
  • par l’utilisation du dispositif AJIR ( Aveyron Jeunes Initiatives Responsabilité), (pas de dossiers sur Rodez sauf parfois la MJC)

Développer des actions pour la mobilisation des parents et des adultes. Cela suppose une présence plus importante des professionnels et un travail de collaboration par l’AVSQ

Soutenir et subventionner les initiatives à visée d’insertion professionnelle.

Développer des actions de soutien scolaire des collégiens au centre social en complément de l’AFEV.

Économie et Emploi

                                   Un point faible du quartier à soutenir

Les services et commerces à maintenir et développer

                                   La Régie de Territoire en soutien de l’emploi

Soutenir les projets de la Régie de Territoire créateurs d’emploi et de lien social

Soutenir les commerces répondant aux besoins locaux, un tabac presse est souhaité

Créer un marché interculturel sur l’esplanade de Saint Eloi

Impression générale

Des habitants plutôt satisfaits de la vie dans leur quartier

Peu informés des projets de la ville

Qui se sentent « les oubliés de la ville »…

Des habitants expriment fortement «il faut s’occuper des quartiers ».

Les habitants demandent des informations sur les projets de la mairie :

  • centre universitaire  dont personne ne leur en a parlé,
  • les jardins ouvriers dont ils ont découvert la création après coup,
  • le projet de maison de santé au Faubourg…

Associer les habitants et les acteurs locaux à la restructuration du quartier en vue de la création de l’université et des problèmes de circulation qui en découleront.

Faire participer les habitants à une réflexion sur le lien possible entre quartier et université.

Faire connaître l’existence et le rôle du Comité de quartier St Eloi/Faubourg . Les habitants invitent les élus du Comité   à participer aux animations du quartier.

Continuer à développer des actions pour palier aux difficultés de relations entre les habitants de la résidence St Eloi et les habitants de Ramadier.

                                                             ~~~~~~~~

Les personnes du collectif citoyen remercient les habitants du quartier pour l’accueil qui leur a été réservé. Nous avons établi un véritable échange avec des habitants, des professionnels des militants d’associations, des commerçants, pour vraiment faire connaissance avec ce qui se vit dans le quartier.

Nous avons compris que ce quartier, fait de tant de diversité, arrive à vivre dans une certaine paix sociale même si ce n’est pas toujours facile, grâce à la volonté des habitants et la forte présence et implication de ceux qui travaillent ici et des associations.

Bien sur, le collectif citoyen reste en lien avec le quartier pour continuer à cheminer ensemble et soutenir les projets des habitants selon nos moyen.

 

Share Button

Texte de la question écrite adressée au Maire lors du Conseil Municipal du 26 / 06 / 2015

Monsieur le Maire,

Par ce courrier, nous déposons une question et souhaitons qu’elle soit inscrite à l’ordre du jour de la séance du conseil municipal du vendredi 26 juin 2015.

Considérant comme inappropriée et infondée la décision de votre majorité municipale de réduire l’amplitude d’ouverture des structures d’accueil collectif des jeunes enfants de Rodez ainsi que leur fermeture une semaine supplémentaire durant l’été  ;
Considérant que l’absence de présentation en conseil municipal de pièces factuelles relatives à la fréquentation des structures sur les horaires supprimés, que nous vous avions demandées, n’a pas permis un débat éclairé sur le sujet  ;
Considérant que les résultats de la consultation participative que nous avons engagée, durant une semaine auprès de 135 familles utilisatrices des structures, démontrent que cette décision n’est aucunement en adéquation à l’attente de ces familles, de leurs besoins et à l’usage qu’elles font actuellement de ces créneaux horaires ;
Considérant que par cette décision vous allez engendrer des difficultés d’organisation des familles notamment liées à l’articulation des temps de vie familiaux et professionnels,

Nous vous demandons de bien vouloir mettre au débat du Conseil Municipal du 26 juin prochain, les propositions d’annulation de la délibération du 27 avril dernier et de lancement d’une réflexion plus globale sur l’accueil des jeunes enfants sur la commune de Rodez à laquelle doivent être associées les familles.

Claudine Bonhomme, Chantal Combelles, Matthieu Lebrun
Conseillers municipaux du groupe Rodez Citoyen

Share Button

Conseil Municipal de Rodez : 3 minutes par dossier !

Mesdames et Messieurs le Maire et les Conseillers Municipaux de la majorité,

  • Attendu que le Conseil Municipal est une instance publique d’expression de tous les élus, de la majorité comme de l’opposition ;
  • Attendu que le Conseil Municipal est une instance publique d’information pour les habitants intéressés par la vie de la commune ;
  • Attendu qu’après 2h de travail assidu –sans interruption- l’attention et la tolérance mutuelle de tout individu sont fortement altérées ;
  • Attendu que vous ne souhaitez pas –légitimement- que la journée du personnel municipal soit alourdie ;
  • Attendu que le Conseil Municipal devrait donc être clos à 20h et ne durer « que » 3h ;
  • Attendu que vous avez inscrit 68 dossiers à l’Ordre du Jour du Conseil du 26 Juin 2015 ;en conséquence,
  • Pensez-vous réaliste de pouvoir traiter en 3h ces 68 dossiers, soit consacrer 3 minutes par dossier ?
  • Pensez-vous que des dossiers aussi importants que l’hommage à M. Jean-Albert BESSIERE, l’élection à bulletin secret de son remplaçant au poste d’adjoint, ou ceux relatifs aux finances communales ou à la Vie de la Cité seront traités en 3 minutes chacun ?
  • Pensez-vous, par cet Ordre du Jour trop chargé, créer les conditions favorables pour l’expression des élus et le déroulement serein du Conseil Municipal ?

Enfin, ne serait-il pas judicieux de prévoir des Conseils Municipaux plus réguliers ?

Jean-Pierre ROGER
Membre du Conseil des Aînés
Membre du Collectif Citoyen du Grand Rodez

Share Button

Politique Petite Enfance Ville de Rodez : Communiqué de presse du groupe d’élus Rodez Citoyen

Un nouveau vote en Conseil Municipal pour un meilleur accueil de la Petite Enfance

Lors du conseil municipal du 27 avril 2015, les élus de la majorité municipale ont voté la réduction de l’amplitude horaire dans les crèches collectives de la Ville de Rodez applicable au 1er septembre. Nous avons voté contre cette délibération en l’absence des éléments demandés, par écrit avant le conseil puis lors du conseil, sur la fréquentation relative aux temps de réduction concernés.

C’est ainsi que, pour avoir l’avis des familles utilisatrices, nous sommes allés à leur rencontre sur le site de la Maison de l’Enfance, en centre ville et aux P‘tits Loups à Bourran, pendant une semaine, en début de matinée et en fin de journée.

Nous y avons rencontrés 64 % des familles ce qui nous permet de faire le constat qu’au moins 83 familles fréquentent de façon régulière (42) ou occasionnelle(41) les créneaux horaires touchés par la réduction. Nous avons reçu un accueil positif de la part de nombreuses familles qui nous ont remerciés pour notre démarche d’information mais aussi d’écoute. Certaines venaient à peine de recevoir un courrier de la Mairie, d’autres n’avaient pas encore été informées, et cela, plus d’un mois après le vote. Beaucoup ont exprimé leur étonnement de ne pas avoir été consultées préalablement à cette décision.

Nous avons recueilli leurs inquiétudes : nombreuses disent la difficulté que cette décision de la majorité municipale va engendrer dans l’organisation de leur vie familiale et professionnelle, certaines devront changer de mode d’accueil, d’autres s’interrogent sur la possibilité de modifier leurs horaires professionnels, ou même sur la continuation de leur activité professionnelle …..

Nous avons également pu entendre, même si cela ne faisait pas l’objet de notre enquête, l’expression du personnel sur la précarité de certains d’entre eux (CDD non renouvelés au bout de 2 ans), la difficulté à se séparer de professionnels ayant acquis des compétences pendant 2 années et celle de devoir recommencer la formation d’un nouveau personnel.
Les familles ont également manifesté des réactions en lien avec cette précarisation qui engendre une instabilité des conditions humaines de l’accueil pour le jeune enfant.

Par conséquent, pour « répondre à l’attente des familles », nous demandons à Monsieur le Maire de bien vouloir annuler la délibération du 27 avril 2015 et de procéder à une étude d’évaluation du service de la petite enfance par rapport aux besoins des familles avant de soumettre à nouveau au vote du conseil municipal une délibération respectueuse des besoins des familles et de ce service public majeur dans la vie de notre cité.

 

Claudine Bonhomme, Chantal Combelles, Matthieu Lebrun
Conseillers municipaux du groupe Rodez Citoyen

Share Button