Archives de catégorie : Enfance-Jeunesse-Education-Sport

Conseil municipal du 30 septembre 2019 – les questions écrites

Depuis plusieurs conseils municipaux , Monsieur le maire tente de faire croire que nos questions écrites ont pour but de désorganiser les services et en tout cas de leur apporter plus de travail !!!

Notre objectif est de faire le seul travail que l’équipe municipale majoritaire nous laisse en tant que conseillers municipaux minoritaires : poser des questions en séance publique du conseil municipal . Nous les posons lorsque nous sommes interpellés par des habitants. Cela devrait permettre à tous les citoyens d’avoir des réponses. Mais, nous avons du mal à en avoir ! Notre question écrite n’est le plus souvent même pas lue en son entier par le maire qui y répond, ne nous laissant pas la possibilité d ‘intervenir, empêchant toute possibilité de débat. Nous n’avons jamais obtenu un document écrit .

 Question écrite : Rentrée scolaire scolaire 2019/2020

 En cette rentrée scolaire 2019/2020, nous vous prions de nous donner les informations suivantes :

 1) Nombre d’élèves inscrits dans chaque école cette année et depuis 2014

 2) Liste des travaux programmés pour chaque école de la ville entre septembre 2019 et juillet 2020

Tout particulièrement nous souhaitons savoir :
– pour l’école de Gourgan si les travaux, prévus l’an passé, de jonction entre les cours de récréation des élèves de maternelle et des élèves de l’élémentaire seront réalisés, travaux urgents depuis la création d’une école unique.
– pour l’école Flaugergues, si les travaux évoqués maintes fois en conseil d’école de modification des toilettes extérieures et de la cour de l’élémentaire seront réalisés et sur quel projet définitif.

3) Enfin nous souhaiterions savoir quand la mise en place du système informatique pour les écoles, commencée à la rentrée 2018 dans le cadre du guichet unique, fonctionnera enfin. Ce non fonctionnement met en difficulté les enseignants qui ne savent pas quels enfants restent à l’étude, les personnels municipaux qui ne savent pas si les enfants sont inscrits à la cantine ou à la garderie, les familles qui pensent que leur enfant est inscrit et surtout les enfants mis dans des positions bien inconfortables.

Ce que j’ai retenu de la réponse de Monsieur le Maire : et bien pas grand-chose !

Un nombre provisoire d’élèves inscrits cette année scolaire par école donné à une telle vitesse que je ne suis pas sûre de ma prise de note (le total serait autour de 1503 élèves sur 10 écoles ) et refus de donner un tableau récapitulatif et comparatif sur les 6 ans passés.
Sur les travaux qui seront effectués dans l’année scolaire: rien n’est donné
Sur le guichet unique informatique : tous les systèmes informatiques ont des problèmes de mise en place.

Pourquoi cet acharnement à ne pas communiquer clairement ?


Question écrite : Caméras de vidéo protection

Lors du dernier conseil municipal, si nous avons bien compris que vous alliez réunir en octobre le comité d’éthique, nous n’avons toujours pas une liste des caméras installées par la ville de Rodez explicitant celles qui fonctionnent à ce jour et celles qui seront mis en route prochainement puis une liste de celles qui sont prévues dans l’avenir.
Nous ne savons toujours pas quel outil performant vous allez mettre en œuvre pour informer de façon actualisée les habitants sur les mises en fonctionnement successives des caméras ou leur arrêt .
Par ailleurs nous souhaiterions connaître le coût global de l’opération à ce jour en précisant le nombre de caméras en fonctionnement à ce jour.
Le coût global comprend les prestations de cabinet conseil pour l’aide aux prévisions d’implantation des caméras, les prestations pour aider à organiser le marché public : cahier des charges, analyse des offres, les caméras et leur mise en place, le système centralisateur des images, l’amortissement et l’entretien. Nous pensons que vous aurez à cœur de nous informer des subventions que vous avez reçues qui sont bien sûr toujours de l’argent public.

Ce que j’ai retenu de la réponse de Monsieur le Maire

Pour l’instant, cinq caméras sont en fonctionnement reliées au centre de supervision : Giratoire de l’Europe, angle Avenue Amans Rodat/ Avenue Victor Hugo, face au musée Soulage jardin public, Place Eugène Raynaldy, St Eloi Maison De Quartier. La réunion du comité éthique le 8 octobre apportera sûrement plus de précisions.

Deux questions écrites lors de deux conseils municipaux pour enfin avoir quelques réponses rapides et peu explicites mais rien sur les budgets !

 

 Question écrite : Musées Denys Puech et Fenaille

 Suite à la création de l’EPCC pour le musée Soulages et à votre annonce lors du dernier conseil municipal sur votre volonté de redynamiser le musée Denys Puech, notre question porte sur l’avenir des musées Denys Puech et Fenaille qui étaient gérés par la ville avant la création du Pôle muséal de l’agglomération, comprenant les trois musées de la ville de Rodez. Avez vous prévu une reprise par la ville de ces deux musées ou leur maintien à l’agglomération ?

Maintenant, le Musée Denys Puech semble attirer votre attention alors que dans le Pôle muséal de l’agglomération vous l’avez abandonné voire même condamné.
Est-ce grâce aux deux artistes Antonin Pons Braley et Lucile Viaud qui ont su mettre en valeur ce musée ces trois derniers mois alliant diverses expressions artistiques avec la conservation du patrimoine environnemental, culturel et artisanal, les verrières posées dans la salle du premier étage symbolisant tout ce patrimoine local et rural ? Les deux plus importantes ont été déposées et exposées au sol jusqu’aux journées du patrimoine. La verrière centrale semble plus complexe et fragile à enlever.
Qu’avez vous prévu pour essayer de conserver dans le musée cette verrière centrale qui fait l’unanimité des visiteurs car elle est particulièrement réussie et adaptée au lieu ?

Ce que j’ai retenu de la réponse du maire

C’est l’agglomération qui traitera ce sujet. Nous aurions voulu que les 3 musées soient pris dans l’ Établissement Public de Coopération Culturelle.

Monsieur le maire a oublié de lire la dernière question sur la verrière… et donc d’y répondre…

 

Share Button

Plan de licenciements au Centre Équestre de Combelles : Ce qui devait arriver, arriva !!!!

Le 8/11/16, je dénonçais en séance, le souhait du Président et du bureau du Conseil de Rodez Agglomération de voir confier la gestion du centre équestre de Combelles au secteur privé et indiquais les conséquences désastreuses qu’une telle décision aurait à terme sur l’avenir de cet équipement, de son personnel et sur le quotidien des Grands Ruthénois. (Pour rappel, mon intervention de l’époque est publiée sur http://collectif-citoyen-grand-rodez.org/quel-avenir-pour-le-domaine-et-le-centre-equestre-de-combelles/).

Le 1er Juillet 2017, Rodez Agglomération confie à Mr Ichard, chef de l’entreprise FI Energie, la Délégation de Service Public (DSP) pour la gestion de cet équipement, anciennement gérée par la SEM du Grand Rodez. Son Président, Christian Teyssèdre, justifiait notamment cette décision en affirmant qu’en déléguant à un professionnel du monde équestre la gestion du Centre Equestre de Combelles, ce dernier ne s’en porterait que mieux et qu’il ne fallait surtout pas que les élus s’inquiètent du sort du personnel, puisque le cahier des charges de la DSP donnait obligation, entre autre, au nouveau délégataire, la reprise intégrale des 11 personnels salariés à l’époque par la SEM du Grand Rodez!!!!

A peine 6 mois plus tard, Mr Ichard, le 14/12/17 annonce dans les colonnes de la Dépêche, que pour gérer au mieux cet équipement il lui faut « adapter la voilure » en passant de 9 à 5 salariés.

Le 22/12/17, veille de Noël, 4 salariés du centre équestre seront convoqués à un entretien préalable de licenciement.

Si juridiquement, l’entreprise de Mr Ichard est responsable de ces licenciements annoncés, on peut dire aujourd’hui, que cette situation est d’abord le résultat de la politique conduite par Rodez Agglomération et Son Président. Son insatiable obsession des économies de fonctionnement pour permettre de dégager des marges de manœuvres afin d’investir, par exemple, 30 millions d’Euros dans le futur parc des expositions et la zone d’activités de Malan, est en train de dramatiquement porter ses fruits !!!!! …..et ce n’est pas fini !!!
Enfin, j’ose espérer que le Président de Rodez Agglomération fera le nécessaire auprès des 4 salariés concernés pour que ceux-ci puissent bénéficier de conditions de licenciements à la hauteur des conséquences des choix politiques de notre collectivité dans cet état de fait.

Matthieu LEBRUN, Elu de Rodez Citoyen
Conseiller Communautaire de Rodez Agglomération

Share Button

Et si l’on parlait de nos écoles ?

LE COLLECTIF CITOYEN DU GRAND RODEZ

Vous invite à une soirée débat sur l’école publique à Rodez

le vendredi 25 mai 2018 à20h

Maison de quartier de Saint-Eloi

Nous espérons que vous viendrez nombreux échanger, faire des propositions,…

Un pot de l’amitié clôturera notre rencontre .

 

Share Button

Football : Une nouvelle subvention pour le RAF ?

Lors du conseil municipal du 9 avril 2018, une note présentait la proposition d’accorder une subvention de 50 000 € à la SASP, Société Anonyme Sportive Professionnelle Football.

En décembre 2017, le conseil municipal a attribué les subventions aux clubs sportifs de la ville. Le RAF a déjà ainsi obtenu, comme le SRA (rugby ), la somme de 100 000 €, soit les montants les plus importants perçus par les clubs à Rodez. Cette subvention complémentaire de 50 000 €, représentant 50 % de celle que l’association du RAF a déjà reçue, serait versée à la SASP ( structure juridique correspondant au secteur professionnel).
Afin de justifier ce versement, la note indiquait « Le Rodez Aveyron Football, aujourd’hui au plus haut niveau du Championnat National est en position d’accéder à la Ligue 2 en août prochain. Dans le souci de permettre au club de participer aux compétitions dans de meilleures conditions, tout en valorisant l’image de la Ville, … » (Il ne restait alors que 4 matchs à jouer sur les 34 de la saison.)
Une convention de partenariat avec la SASP précisait les propositions de la Ville. Entre autres, nous pouvions lire :
« Pour le match de championnat RAF / Avranches, le 04/05/18. Invitation des élus du conseil municipal de Rodez soit 24 personnes… Coup d’envoi fictif de la rencontre réalisé par le Maire de Rodez, Mr Teyssèdre…
Souhait de disposer pour la saison sportive de 10 places « Tribune » + 10 places « Populaire »
Ainsi que de nombreuses exigences en terme de communication       (présence du logo sur les supports du Club, sur les maillots, installation de banderoles Ville de Rodez,…)

Intervention Rodez Citoyen
En décembre 2017, la Ville a versé une subvention de 100 000 € à l’association du RAF. Aujourd’hui, vous proposez une nouvelle subvention de 50 000 € pour la SASP, Société Anonyme Sportive Professionnelle Football.
A la lecture des termes de cette convention, il apparaît que de nombreux engagements en terme de communication existaient déjà dans la convention qui lie Ville et association RAF. Donc concrètement, qu’apporte en supplément cette nouvelle convention ?
Dans la note que vous présentez, il s’agirait de « participer aux compétitions dans de meilleures conditions  ». Pouvez-vous précisez ce que cela signifie ?
De plus, les subventions versées aux sociétés sportives par les collectivités ne peuvent être utilisées que pour financer des missions d’intérêt général telles que formation, action d’éducation, d’insertion, de cohésion sociale….
Pensez-vous que la subvention dont il est question ici corresponde à ces critères ?
Par ailleurs, parmi les propositions de la Ville, je note une erreur. En effet, vous proposez une invitation pour les élus de la Ville, soit 24 personnes or nous sommes 35. Vous proposez également un coup d’envoi fictif réalisé par le Maire. Un élu d’opposition pourrait il, réceptionner fictivement cet envoi ? (Bien sûr, il s’agissait d’une proposition un brin sarcastique !) De plus, vous exprimez le souhait de disposer de 10 places tribunes et de 10 places populaires.
Ces propositions ne nous paraissent pas sérieuses. Elles ne relèvent pas d’une contrepartie d’’intérêt général mais s’apparentent à des exigences d’intérêt personnel.
Chantal Combelles

Réponses et commentaires
Le maire a justifié la proposition de cette subvention en précisant qu’elle venait compenser les dépenses supplémentaires engagées par le Club dans le cadre des conditions de la saison en cours (objectif de l’accès à la Ligue 2).
Il a rappelé qu’une délibération équivalente avait été proposée par l’ancien maire, Marc Censi, en 2007. L’opposition d’alors, à laquelle appartenait le maire actuel, l’avait votée ( excepté Mme Carlin ).
Il a ajouté que si la montée se faisait, la ville abonderait moins à l’avenir en raison des droits audiovisuels que percevrait le Club.
Puis, le maire a exprimé qu ‘il comprenait les réserves émises par les différents élus de l’opposition.
Et, il a finalement retiré cette note et annoncé qu’elle serait proposée lors du prochain conseil municipal. La convention serait modifiée, notamment sur les critères relatifs à l’intérêt général.

Share Button