Archives de catégorie : Culture

CONSEIL DE RODEZ AGGLOMÉRATION DU 7 NOVEMBRE 2017 (1)

Subventions dans le domaine culturel
Délibération 10BIS p132

Intervention de Matthieu Lebrun

Avant de poser ma question, tout d’abord je me félicite du soutien renforcé que notre agglomération apporte cette année à l’association OC Live et espère que ce soutien perdurera.
Par cette subvention, nous reconnaissons le rôle majeur que cette association occupe dans le domaine de la vie culturelle locale, et du rayonnement qu’elle apporte à notre territoire au-delà des frontières départementales.

Mes questions concernent la convention liant la communauté d’agglomération à la FRMJC.
Pourrions nous disposer du bilan 2016 qui rend compte de l’activité de la FRMJC au regard des éléments contractualisés dans cette convention ?
Avec l’année 2016, nous aurons versé en 2017, 122 000 euros à la FRMJC.
Pouvez-vous nous dire si l’écriture du projet culturel de territoire, qui était un des axes forts de cette convention, est terminée ?
Quels sont les acteurs culturels qui ont été associés, à un moment ou un autre, à son écriture ? Et de quelle manière ?
Et enfin, si le document est finalisé, pourrait-on en avoir un exemplaire ?

Synthèse de la réponse de l’élu en charge du dossier :
Mr Cosson a indiqué qu’actuellement aucun document ne pouvait être communiqué. A propos de la façon dont les acteurs culturels avaient été associés à l’écriture du projet, il a annoncé une réunion où ils seraient conviés en décembre prochain.

Share Button

Conseil municipal 16 décembre 2016

DÉBAT SUR LE BUDGET PRIMITIF 2017

Mon intervention commence par une question pour laquelle j’attends une réponse précise : comment peut-on comprendre la baisse majeure de 181 000 € sur la subvention au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) sachant que depuis des années elle était maintenue à 638 000 € ?
J’ai déjà protesté à plusieurs reprises car cet apparent maintien de la subvention cachait une baisse de fait. En effet chaque année, il était trouvé quelques dépenses effectuées par la mairie qui devaient être refacturées au CCAS (ce qui a le mérite de bien clarifier les deux budgets). Mais il n’y a jamais eu d’augmentation compensatoire de la subvention du CCAS qui voyait donc ses moyens diminuer.
Les 181 000 € de baisse pour 2017 ne peuvent s’expliquer par la décision qui a été présentée en commission qui est la reprise, par la mairie, de 2 ou 3 agents du CCAS. C’est pourquoi je pose cette question, d’autant plus que, par votre demande de protection fonctionnelle, vous alourdissez le budget du CCAS de 4500 € en 2016 , certainement la même chose en 2017 voire plus en 2018.

Enfin, je fais juste un commentaire sur le Budget Prévisionnel 2017 dans son ensemble.
Dans l’ investissement, la municipalité se contente d’assurer les charges lui incombant habituellement comme l’entretien des réseaux et de l’espace public bien que sur le domaine de l’accessibilité et des espaces pour la jeunesse, ces 8 dernières années aient été plus que décevantes.
Pour ce qui est du fonctionnement nous sommes les seuls de la strate « fameuse ! » à pousser aussi loin la réduction continue et obsessionnelle des budgets mettant ainsi à mal les services au public.
Il ne suffit pas de se proclamer « meilleur gestionnaire » mais il faut mettre les finances au service d’une vision globale pour l’avenir de la ville. Or, lors du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) nous avons pu comprendre que l’équipe dirigeante n’a pas cette vision.

Au DOB, nous avons proposé des mesures qui découlent d’un projet politique, de notre projet politique qui est celui de prendre soin des habitants de cette ville, de prendre soin des personnes employées par la ville, de prendre soins des professionnels qui travaillent régulièrement avec les services municipaux comme les enseignants ou les travailleurs sociaux, les animateurs et intervenants culturels….
Certains élus de la majorité municipale sont venus à la manifestation des agents hospitaliers. Qu’avez-vous pu leur dire alors que vous avez la même logique de réduction des charges de fonctionnement en vous attaquant à ce qui est le plus facile : la masse salariale et la formation professionnelle ?
Le mot d’ordre des agents hospitaliers était « agents maltraités, patients mal soignés ». De la même façon, nous pouvons dire
« services municipaux maltraités, usagers et collaborateurs mal menés ».
Vous avez prévu le non remplacement d’agents en 2017 mais cela fait plusieurs années que vous ne renouvelez pas de nombreux départ en retraite.
Ceci a entraîné la réduction des horaires d’ouverture des crèches de la ville (qui ont d’ailleurs à nouveau changé pour 2017) ou dernièrement ceux de la médiathèque. Vous l’avez assumé lors du dernier conseil municipal : vous voulez réduire le budget de fonctionnement pour….. et bien pour le réduire puisque c’est votre seule ligne politique claire. Enfin soyons honnêtes, vous dites aussi que c’est pour attirer des habitants ! En réduisant les services à la population il y a certainement plus convainquant !

Seulement trois exemples pour illustrer mes propos.

Quand les enseignants sont transformés malgré eux en portiers d’école nécessairement fermées dans le cadre de l’état d’urgence alors que vous mettez un an pour programmer l’installation de visiophones qui leur permettraient de ne pas être dérangés dans les apprentissages : Où est votre priorité pour l’Education ? Quand ces dispositifs seront ils, enfin, mis en place ?
Quand le personnel de crèche est trop souvent en nombre insuffisant notamment sur les tranches horaires 11h/14H ;
Quand ni l’usager de la médiathèque, ni l’agent, ne trouvent en rayon un document qui n’est pas sorti et qui est donc mal rangé, cela veut dire que les agents n’ont plus le temps de vérifier les rayonnages alors que cela fait partie intrinsèque de leur travail ;
vous nous dites que ces agents là ont été consultés et qu’ils ont accepté, voire demandé, la réduction des horaires d’ouverture.
C’est que vous les avez mis dans des positions impossibles en réduisant les moyens humains dans les crèches et à la médiathèque. Il ne leur reste plus qu’à réduire les horaires d’ouverture aux usagers pour arriver à mieux faire leur travail. C’est un réflexe de survie au travail !

Régulièrement, en conseil municipal, vous vous glorifiez d’avoir tous les agents municipaux derrière vous, de ne pas avoir eu de grève, sans vouloir voir le mal-être au travail des agents municipaux, ni le mécontentement des usagers. Mal-être et mécontentement dont la municipalité actuelle est responsable et que vous ne résoudrez pas avec l’installation de caméras de vidéo surveillance ou protection, comme vous voudrez, et la venue du Tour de France.
Après le DOB, à quand le Débat d’Orientation sur le bien-être dans sa ville ?

Claudine Bonhomme

Share Button

Conseil municipal 18/11/2016 (4)

Dans le cadre du débat d’orientation budgétaire (suite)

Intervention concernant le domaine de la culture

LA MEDIATHEQUE
Vous présentez des résultats comptables confortables et des investissements très importants pour 2017.
Nous vous proposons un investissement d’intérêt général. Il s’agit d’investir dans le domaine culturel et social au profit du citoyen et pour la citoyenneté.
Cette proposition concerne la médiathèque et permet de soutenir la lecture publique, d’offrir un accès à la culture, à la connaissance, à l’information aux habitants de Rodez et des environs.

Nous vous demandons d’appliquer la gratuité pour les usagers.
Cette gratuité pourrait, dans le meilleur des cas, s’appliquer à tous les habitants.
Sinon, elle peut se mettre en place progressivement, en ciblant certaines catégories d’habitants (les jeunes de 0 à 26 ans, les seniors, les chômeurs…).
Des arguments en faveur des économies seront susceptibles de vous convaincre :
La gratuité permet d’augmenter le nombre d’usagers et a pour conséquence de réduire le coût par usager. En effet, l’efficience des charges de fonctionnement progresse avec le nombre des usagers (charge de fonctionnement / nombres d’usagers). De plus les recettes générées par les abonnements sont marginales (évaluées à 2 % du budget des médiathèques pour certaines villes).
Avec la gratuité, les bibliothécaires sont libérés des charges inhérentes à la gestion des tarifications (inscriptions, encaissements, comptabilité…) . Ce personnel devient alors disponible pour un meilleur accueil du public.
L’argent public est par conséquent mieux utilisé.
De nombreuses villes pratiquent la gratuité comme notre voisine, Onet-le-Château.
Il est inutile de se comparer aux villes de la strate, il suffit juste d’une volonté politique. C’est une question de choix politique

Après la gratuité, nous proposons de rétablir les budgets d’acquisition de livres, CD, DVD…qui, au gré des baisses successives ont subit une réduction de 60 % en 8 ans. En effet, plus de lecteurs nécessitent plus de supports à emprunter.

PHOTOFOLIES
La partie que vous présentez, concernant le domaine de la culture, n’étant pas exhaustive, nous proposons que la Ville soutienne à nouveau Photofolies. Nous souhaitons que la ville participe à l’organisation et attribue une subvention à ce festival reconnu et attendu par le public. Nous espérons qu’avec votre soutien, en 2018, cette manifestation de grande qualité pourra présenter une édition toute particulière pour fêter ses trente ans d’existence et de contribution au rayonnement culturel de notre territoire.

ESTIVADA
Nous sommes forts surpris que le festival Estivada ne soit même pas cité dans vos projets culturels pour 2017.
Nous vous proposons de soutenir et de développer cet évènement incontournable de l’été ruthénois qui valorise la culture occitane dans notre nouvelle région, l’Occitanie.

Chantal Combelles

Share Button

Question Écrite C.M. du 18/11/2016 (suite)

Ce vendredi 18 novembre Mr le Maire a oublié la question écrite que nous avions soumise à l’ordre du jour, au sujet de la médiathèque. En fin de séance, nous le lui avons rappelé. L’ensemble des conseillers municipaux n’en ayant pas eu connaissance, il a accepté que nous la posions publiquement au sein de l’hémicycle municipal.

Voici sa réponse:

« Il n’a jamais été fait de rapport d’activité et s’il en existait un,  je ne pense pas qu’il vous soit communicable.

  • Nombre de fréquentations : 185 568 alors que la moyenne pour les villes de la strate de 20 000 à 40 000 habitants est de 56 500,
  • Nombre de prêts : 239 597 pour une moyenne des autres villes de 131 400,
  • Nombre d’agents : 17 pour une moyenne des villes à 16,
  • Coût en personnel : 684 859 euros pour une moyenne des villes à 587 400 euros,

Tous ces chiffres sont au dessus de la moyenne alors qu’il y a d’autres médiathèques qui se ont été créées depuis 2008 à Onet Le Chateau, Luc Primaube, Olemps et Druelle donc cela veut dire qu’on fait un super boulot.

Ce service fait un super boulot et a relevé le niveau avec le nouveau directeur depuis 1an et demi. 

Les jeunes font leur shopping gratuit sur internet, il y a d’autres médiathèques sur l’agglo et moins de personnel à Rodez » sous entendant donc on peut réduire les acquisitions.

Mr le Maire annonce également qu’il va appliquer la gratuité pour les moins de 14 ans et pour les scolaires.

Pour ces derniers, la mesure est déjà en œuvre.

Nous avons fait remarquer que s’il y avait plus de fréquentation et plus d’usagers que dans les autres villes et la gratuité pour un public plus nombreux, il fallait un fonds documentaire plus important et donc plus d’acquisitions mais là…

Réflexion d’après Conseil : Pour un Maire qui prétendait qu’il n’existait pas de rapport d’activités de la médiathèque, la précision de ses chiffres en comparaison des villes de même taille, laisse songeur !!! Habituellement, tous les chiffres qu’il a mentionnés sont des données intégrées à ce type de rapport.

En tout état de cause, il n’a pas répondu clairement à notre question essentielle sur la baisse conséquente des moyens financiers pour les acquisitions (livres, CD, DVD) ou plutôt si, il a répondu clairement en expliquant (juste avant de lever la séance) qu’il fallait continuer de baisser les dépenses de fonctionnement de tous les services pour pouvoir baisser la fiscalité et faire venir ainsi des habitants sur la ville…

Tout un programme pour l’avenir du service au public communal !!!

Les élus Rodez Citoyen

Share Button