C.M. du 15/12/17 : Budget primitif

Sur le fonctionnement,  je note les restrictions budgétaires qui mettent en difficulté les services et les agents et en conséquence impactent le service rendu à la population.
Les mises en difficulté viennent entre autre du non remplacement des 3 premiers jours d’ absences et quand il y a remplacement du turn-over de remplaçants amenés à travailler seul ou avec d’autres remplaçants peu ou pas au courant des tâches à effectuer. Même si ce type de remplacement s’effectue essentiellement sur des postes peu qualifiés ils ont des répercutions sur l’ensemble du service.
Les mises en difficulté viennent aussi du non remplacement des départs à la retraite, des restructurations de service (nous attendons toujours un organigramme complet des services municipaux ) et de l’instauration de la polyvalence sur des postes avec des qualifications et compétences très éloignées.
Je retiendrais un dernier élément sur les dépenses de fonctionnement car vous allez devoir payer les fluides, le ménage et l’entretien des deux maisons de quartier qui jusqu’à présent était pris en charge par la CAF d’où nécessairement une hausse des dépenses.
Bien que vous refusiez d’admettre votre divorce avec la CAF depuis 2015 maintenant nous en sommes aux conséquences. La presse présente la mairie et la CAF complices oui pour ne pas parler du divorce aux habitants. Nous connaissons la culture des CAF qui veulent, malgré les difficultés, toujours continuer à travailler avec toutes les collectivités territoriales. Chaque fois que la CAF donne une subvention ou une prestation à la ville, vous nous dites que cela prouve que vos relations sont excellentes. Non cela prouve que la CAF fait son travail.
En tout cas pour des administrations qui s’entendraient à merveille nous ne pouvons que nous étonner que la CAF parte s’installer dans des baraques de chantiers en hiver à la place de rester dans des locaux adaptés.
Dans la situation actuelle les dépenses du centre social CAF et des Maisons de quartier mairie seront plus élevées que précédemment.
Je voudrais souligner qu’en plus ; cela entraîne du gaspillage d’argent public. Parce que vous allez rénover des locaux neufs (datant de 2014) à St Eloi qui ne sont pas adaptés pour les actions jeunesse et les fonctions d’animation des quartiers que la ville assume depuis 2017. Parce que la CAF qui devient locataire de ex locaux jeunesse de la ville non adaptés à ses besoins et va payer les travaux de rénovation. Au total beaucoup de dépenses publiques . Nous ne sommes pas sur qu’elles apporteront un meilleur service au public.
Enfin, sur l’investissement, malgré les effets d’annonce , mis à part les dépenses d’entretien patrimonial, l’investissement risque de se résumer en 2018 essentiellement à la rénovation du parking Foch (on s’interroge même sur la rénovation de la place) et à la fin du chantier du multi-accueil de Gourgan plus quelques petits projets pour les jeunes. Notons que rue Béteille la destruction des bâtiment est prévue mais pas les aménagements autour de l’école et d’un jardin public.
En recette nous notons un projet de vente d’un terrain à Calcomier Est-ce une vente à l’agglomération pour enfin faire un parking relais couplé à des navettes cadencées?ce serait enfin une bonne nouvelle pour réduire la circulation routière, résoudre des problèmes ce parking et améliorer la qualité de vie.

Claudine Bonhomme
RODEZ CITOYEN

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *