Tous les articles par CCdGR

Place de la Cité – Projet de requalification

Conseil municipal du 14 mai 20218

À propos de la délibération prévoyant le réaménagement de la Place de la Cité et autres places et rues adjacentes, je voudrais juste rappeler que ce n’est pas Monsieur le Maire, mais l’ensemble du Conseil municipal, qui décide des travaux d’aménagement urbain. C’est pourquoi vous devez présenter en conseil municipal public le projet, le cahier des charges de façon synthétique mais complète et le calendrier prévu pour les travaux. Ainsi vous répondrez aux questions qui persistent à la suite de la réunion publique à la fois chez les habitants et chez les commerçants du centre ville. Ces questions portent notamment sur le projet de circulation et de stationnement sur tout le périmètre de cette partie du centre ville. Je vous donne quelques questions précises : sera-t-il conservé l’accès à la rue de l’Emberge par la rue Aristide Briand et si oui, quel en sera la nature ?
Qu’avez-vous prévu au parking des remparts ? Quelles solutions avez-vous prévues pour palier aux gènes liées aux travaux comme la disparition des places de stationnement ? Enfin quelle coordination avez-vous prévue entre ces solutions et le début des travaux ?

La réponse de Monsieur l’adjoint aux travaux
La concertation sur ce sujet a été exemplaire. Nous avons rencontré tous les habitants, les commerçants sédentaires et non sédentaires, fait des réunions publiques. Chacun a pu s’exprimer, les élus ont pris connaissance des diverses positions et ont pris des décisions à partir de ces constats. Si on présente un projet trop élaboré ce n’est plus un concours et on ne peut rien vous dire avant l’issue du concours.

La réponse de Monsieur le Maire
Ce projet de 3000 mètres carrés, de 1,5millon d’€ d’enveloppe prévisionnelle, signe la fin des voitures dans cette zone d’hyper centre. Les places de stationnement seront regagnées ailleurs.
Le cahier des charges est réduit pour laisser libre initiative aux urbanistes architectes qui vont concourir pour ce projet. Néanmoins, il y est spécifié que la circulation des voitures rue Aristide Briand / rue de l’Embergue doit être impérativement conservée.
On n’était pas obligé de faire un concours.
Les fouilles avaient pour but de faire un diagnostic de terrain : qu’y a-t-il sous le revêtement ? Maintenant les architectes savent qu’ils ne peuvent pas aller en profondeur par exemple pour planter un mât.
Au prochain Conseil municipal il sera apporté de nouvelles initiatives …

Claudine Bonhomme

Share Button

Et si l’on parlait de nos écoles ?

LE COLLECTIF CITOYEN DU GRAND RODEZ

Vous invite à une soirée débat sur l’école publique à Rodez

le vendredi 25 mai 2018 à20h

Maison de quartier de Saint-Eloi

Nous espérons que vous viendrez nombreux échanger, faire des propositions,…

Un pot de l’amitié clôturera notre rencontre .

 

Share Button

La caravane dans le quartier Gourgan – Paraire (nouveau calendrier)


A la rencontre des habitants
Le Collectif Citoyen du Grand Rodez est une association qui a pour objectif de promouvoir la participation citoyenne à la vie de la cité. Du 2 au 17 Mai, nous écouterons les habitants du quartier de Gourgan-Paraire pour identifier leurs besoins et repérer les transformations nécessaires à l’amélioration de la vie quotidienne. Une restitution de cette enquête sera faite au début du dernier trimestre 2018.

Venez à notre rencontre autour de la caravane du collectif.

  • Jeudi 17 mai                                                                                                                     à 16h30 écoles de Gourgan
  • Mardi 22 mai                                                                                                                    à 16h30 : écoles Paraire et Foch
  • Mercredi 23 mai                                                                                                            à 10h “Rampe Berger” avenue Amans Rodat                                              à 15h30 HLM rue Vieussens
  • Jeudi 24 mai                                                                                                                    à 15h30 : HLM face Petit Nice                                                                                                                     

(Bld De Lattre de Tassigny, Parking Maison de Quartier, Sens unique bureau de tabac, HLM boulangerie : rencontres déjà réalisées)

Jean-Marie Maurel
Président du Collectif Citoyen du Grand Rodez

Share Button

Football : Une nouvelle subvention pour le RAF ?

Lors du conseil municipal du 9 avril 2018, une note présentait la proposition d’accorder une subvention de 50 000 € à la SASP, Société Anonyme Sportive Professionnelle Football.

En décembre 2017, le conseil municipal a attribué les subventions aux clubs sportifs de la ville. Le RAF a déjà ainsi obtenu, comme le SRA (rugby ), la somme de 100 000 €, soit les montants les plus importants perçus par les clubs à Rodez. Cette subvention complémentaire de 50 000 €, représentant 50 % de celle que l’association du RAF a déjà reçue, serait versée à la SASP ( structure juridique correspondant au secteur professionnel).
Afin de justifier ce versement, la note indiquait « Le Rodez Aveyron Football, aujourd’hui au plus haut niveau du Championnat National est en position d’accéder à la Ligue 2 en août prochain. Dans le souci de permettre au club de participer aux compétitions dans de meilleures conditions, tout en valorisant l’image de la Ville, … » (Il ne restait alors que 4 matchs à jouer sur les 34 de la saison.)
Une convention de partenariat avec la SASP précisait les propositions de la Ville. Entre autres, nous pouvions lire :
« Pour le match de championnat RAF / Avranches, le 04/05/18. Invitation des élus du conseil municipal de Rodez soit 24 personnes… Coup d’envoi fictif de la rencontre réalisé par le Maire de Rodez, Mr Teyssèdre…
Souhait de disposer pour la saison sportive de 10 places « Tribune » + 10 places « Populaire »
Ainsi que de nombreuses exigences en terme de communication       (présence du logo sur les supports du Club, sur les maillots, installation de banderoles Ville de Rodez,…)

Intervention Rodez Citoyen
En décembre 2017, la Ville a versé une subvention de 100 000 € à l’association du RAF. Aujourd’hui, vous proposez une nouvelle subvention de 50 000 € pour la SASP, Société Anonyme Sportive Professionnelle Football.
A la lecture des termes de cette convention, il apparaît que de nombreux engagements en terme de communication existaient déjà dans la convention qui lie Ville et association RAF. Donc concrètement, qu’apporte en supplément cette nouvelle convention ?
Dans la note que vous présentez, il s’agirait de « participer aux compétitions dans de meilleures conditions  ». Pouvez-vous précisez ce que cela signifie ?
De plus, les subventions versées aux sociétés sportives par les collectivités ne peuvent être utilisées que pour financer des missions d’intérêt général telles que formation, action d’éducation, d’insertion, de cohésion sociale….
Pensez-vous que la subvention dont il est question ici corresponde à ces critères ?
Par ailleurs, parmi les propositions de la Ville, je note une erreur. En effet, vous proposez une invitation pour les élus de la Ville, soit 24 personnes or nous sommes 35. Vous proposez également un coup d’envoi fictif réalisé par le Maire. Un élu d’opposition pourrait il, réceptionner fictivement cet envoi ? (Bien sûr, il s’agissait d’une proposition un brin sarcastique !) De plus, vous exprimez le souhait de disposer de 10 places tribunes et de 10 places populaires.
Ces propositions ne nous paraissent pas sérieuses. Elles ne relèvent pas d’une contrepartie d’’intérêt général mais s’apparentent à des exigences d’intérêt personnel.
Chantal Combelles

Réponses et commentaires
Le maire a justifié la proposition de cette subvention en précisant qu’elle venait compenser les dépenses supplémentaires engagées par le Club dans le cadre des conditions de la saison en cours (objectif de l’accès à la Ligue 2).
Il a rappelé qu’une délibération équivalente avait été proposée par l’ancien maire, Marc Censi, en 2007. L’opposition d’alors, à laquelle appartenait le maire actuel, l’avait votée ( excepté Mme Carlin ).
Il a ajouté que si la montée se faisait, la ville abonderait moins à l’avenir en raison des droits audiovisuels que percevrait le Club.
Puis, le maire a exprimé qu ‘il comprenait les réserves émises par les différents élus de l’opposition.
Et, il a finalement retiré cette note et annoncé qu’elle serait proposée lors du prochain conseil municipal. La convention serait modifiée, notamment sur les critères relatifs à l’intérêt général.

Share Button